Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Ils sont réfugiés et des chefs marseillais leur prêtent leurs cuisines pour une journée

-
Par , France Bleu Provence

Des chefs marseillais qui laissent leurs cuisine à des chefs réfugiés, le temps d'un repas... Ça se passe en ce moment, avec le "Refugee Food Festival".

Mamadhil Ashakullah, le chef afghan intégré une semaine dans les cuisines du Café Borély à Marseille
Mamadhil Ashakullah, le chef afghan intégré une semaine dans les cuisines du Café Borély à Marseille © Radio France - Tony Selliez

Marseille, France

Ils veulent changer les regards sur les réfugiés, et les aider aussi à réussir leur intégration. Qu'ils aient fondé le Refugee Food Festival, ou qu'ils soient bénévoles, tous ont le même objectif. Des chefs marseillais qui laissent leurs cuisine à des chefs réfugiés, le temps d'un repas, c'est l'opération qui se déroule en ce moment, à Marseille comme dans 15 autres villes à travers le monde, que ce soit à paris, Copenhague, Londres ou encore Genève.

4e édition  

À la carte, des menus inédits pour les clients, des repas qui mettent à l'honneur la cuisine du chef invité. Des restaurants présentent sur un ou plusieurs services des plats co-créés avec des cuisiniers afghans, syriens, tchétchènes.

"Ce sont des personnes comme vous, comme moi, qui ont des compétences, du savoir-faire, un patrimoine culturel et culinaire, et plein de choses à apporter à leur société d'accueil." Louis Martin, cofondateur du Refugee Food festival

A Marseille, neuf restaurants jouent le jeu cette année : le Café Borély, le Môle-Passedat, L'Arrosoir, l'Ideal, Parchita-Coco Velten, Yima, Le grand Marché de la Friche. 

"Ce n'est jamais totalement gagné. C'est plutôt une série de gouttes d'eau. Et à force on espère que ça remplira des lacs, des rivières, des océans. L'état d'esprit est là. S'il y a des retombées positives, on en est ravi." Ariel Lorrain, du Café Borély

Ariel Lorrain, du Café Borély - Radio France
Ariel Lorrain, du Café Borély © Radio France - Tony Selliez

Au niveau national, 60 % des réfugiés qui ont participé à l'opération ont des opportunités professionnelles dans la foulée.

Ashakullah a  appris à cuisiner chez lui en Afghanistan à 20 ans. Le voici sous le regard bienveillant de Thierry Casoni, le chef du Café Borély - Radio France
Ashakullah a appris à cuisiner chez lui en Afghanistan à 20 ans. Le voici sous le regard bienveillant de Thierry Casoni, le chef du Café Borély © Radio France - Tony Selliez

Reportage - Refugee Food Festival au Café Borély à Marseille