Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Ils sont surexcités" : à Thionville, la "colo apprenante" permet à des enfants de partir en vacances cet été

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

La ville de Thionville a ciblé une petite centaine d'élèves en difficulté pour participer aux "colos apprenantes" cet été. Les enfants vont partir pour des activités ludiques dans des centres de loisirs, qui vont aussi leur faire revoir des notions scolaires. Le tout pour un coût minime.

Grand départ du centre nautique de Thionville ce lundi... pour aller à Vigy à 30 km de là.
Grand départ du centre nautique de Thionville ce lundi... pour aller à Vigy à 30 km de là. © Radio France - Marc Bertrand

"J'ai emmené deux ou trois jouets", sourit Obaïdala, en traînant des deux mains son gros sac de sport devant la soute à bagage de l'autobus siglé Grand Est. Survêtement propre, les yeux encore endormis, quinze enfants thionvillois partent pour Vigy, à 30 kilomètres à peine dans la campagne autour de Metz, en "colo apprenante" dans un centre de l'Adeppa, l'association départementale d'éducation populaire. 

Depuis ce matin au petit déjeuner, ils sont surexcités

"Depuis ce matin au petit déjeuner, ils sont surexcités" sourit Alisson, l'éducatrice qui l'a conduit jusqu'au bus avec trois autres enfants du foyer pour garçons de Prés-de-Brouck. "On pourra faire de la motocross ?", demande Steven, 11 ans. Mais ce n'est pas vraiment le style de la maison. Il y aura des animaux, du cheval, de la baignade. Et aussi, "on va leur faire de petits jeux avec de la grammaire, du français, par exemple écrire des cartes postales au parents !", explique l'une des encadrantes. 

"Renforcer les apprentissages de l'école par des activités ludiques"

Parce que la colo "apprenante" doit aussi permettre aux élèves les plus éloignés de l'école de réviser un peu, après une fin d'année tronquée par le confinement. "On permet à la fois aux enfants de partir dans les meilleures conditions sanitaires, et de renforcer les apprentissages de l'école avec des activités ludiques. On a visé les enfants déconnectés de l'école ou en grande difficulté scolaire, et ceux qui ne peuvent pas partir en vacances parce qu'ils sont en situation de précarité", explique Boris Jeoffret, directeur de la jeunesse et des sports de la mairie de Thionville. 

Une colo, pour cinq jours ça coûte 300 ou 400€ normalement. Là, j'ai payé 20€ par enfant

Pour Evelyne, maman de deux enfants de 8 et 11 ans, l'initiative permet de les faire partir en vacances cette année : "On devait partir en Côte d'Ivoire, mais la fermeture des frontières a fait qu'on reste ici cet été", explique-t-elle. Ils ne seraient pas partis autrement : "Une colo, pour cinq jours ça coûte 300 ou 400€ normalement. Là, j'ai payé 20€ par enfant", se félicite-t-elle. Le reste du coût du séjour de cinq jours, 360€ au total, est pris en charge par l'Etat, la ville de Thionville et la région. En tout, 73 enfants ciblés par la ville de Thionville vont partir pendant l'été, à raison d'un groupe de 15 à 20 enfants chaque semaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess