Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ils veulent faire remonter l'Olympique de Valence en Ligue 2 d'ici 2025

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Deux Romanais et une Valentinoise ont de très grandes ambitions pour le club de foot de Valence, qui évolue actuellement en R1. Ils ont présenté leur projet ce lundi soir, alors même que les dirigeants actuels du club et la Ville de Valence l'ont déjà rejeté.

Les joueurs de l'Olympique de Valence lors d'un match en décembre 2019.
Les joueurs de l'Olympique de Valence lors d'un match en décembre 2019. © Radio France - Quentin Perez de Tudela.

Ils veulent faire de l'Olympique de Valence l'élite du football en Drôme Ardèche. Deux entrepreneurs et un ancien joueur professionnel ont présenté ce lundi soir leur vision pour le club, qui évolue actuellement en R1. Ils souhaitent le réformer de l'intérieur, le moderniser et en refaire un club professionnel de haut niveau. Ils assurent que c'est possible et leurs ambitions sont gigantesques.

Emmener le club en Nationale 3, puis en Nationale 2 et en Ligue 2

"Drôme-Ardèche est le seul district où il n'y a pas de club qui joue au niveau national", explique Gilbert Ravanello, Romanais et ancien joueur de Bastia et de Lyon, et qui a en charge de la partie sportive de ce nouveau projet. "Le club de Valence a un passé historique en Ligue 2, et nous voulons qu'il retrouve ce niveau. Avec les moyens que nous avons, on pense qu'on peut y arriver."

A en croire le trio, trouver de l'argent pour financer le projet ne serait pas un problème. Ils veulent faire passer le budget du club à 1 million d'euros pour la saison prochaine, puis 1,5 millions d'euros l'année suivante, se risquant même à dévoiler le chiffre de 20 millions d'euros lorsque le club aura retrouvé sa place en Ligue 2. 

Je veux redonner l'envie aux gens de revenir au stade" - Frédéric Cadoche, commerçant romanais

"Aujourd'hui, les moyens sont sur la table", annonce Frédéric Cadoche, qui veut lui aussi transformer l'Olympique de Valence. "Je veux attirer des sponsors et faire rayonner le club partout dans la région", poursuit ce commerçant romanais. "Aujourd'hui le foot, c'est une entreprise. Il faut donc des chefs d'entreprises à la tête des clubs, parce qu'on joue avec notre argent."

"Si je me suis mis dans ce projet, c'est parce que certaines personnes sont venues me voir en me disant : 'Tu te rends compte ton club ?!'", enchaîne Frédéric Cadoche, qui a joué à Valence lorsqu'il était enfant. "Moi ce club il est dans mon cœur, je veux redonner l'envie aux gens de revenir au stade.

Les dirigeants actuels du club ne veulent pas de ce projet

Mais avant cela, il faut convaincre l'équipe actuelle à la tête de l'Olympique de Valence, et c'est très mal parti. Les dirigeants du club, tout comme la mairie de Valence, ont fait savoir qu'ils n'étaient pas intéressés par cet ambitieux projet. "Je les comprends", confie Audrey Pugliesi, assistante commercial  de Valence et dernière porteuse du projet. "Ils ont peur et c'est normal, quand le club a connu son dernier dépôt de bilan, ils ont dû tout reconstruire, alors c'est un peu comme enlever un bébé à sa maman."

Comme le club est une association, les trois amis comptent sur le soutien des adhérents pour provoquer une assemblée générale extraordinaire, et imposer "par la base" leur projet à l'Olympique de Valence.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess