Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

EN IMAGES - De retour au collège... 50 ans plus tard !

-
Par , France Bleu Creuse

Ce jeudi 2 mai, une douzaine d'anciennes élèves du lycée des jeunes filles de Guéret sont retournées dans leur établissement, devenu le collège Jules Marouzeau. Plusieurs d'entre elles ne s'étaient pas revues depuis près de 50 ans. Ces dames en ont profité pour échanger avec des élèves de 6e.

D'anciennes élèves du lycée de jeunes filles de Guéret scolarisées dans les années 60-70 ont décidé de se retrouver dans leur établissement
D'anciennes élèves du lycée de jeunes filles de Guéret scolarisées dans les années 60-70 ont décidé de se retrouver dans leur établissement © Radio France - Sarah Vildeuil

Guéret, France

Il y a comme une excitation de rentrée dans l'air. Des copines se retrouvent. Sauf que parfois elles ne se sont pas vues depuis près de 50 ans. Des anciennes élèves du lycée de jeunes filles de Guéret ont décidé de retourner ce jeudi 2 mai dans leur ancien établissement, devenu le collège Jules Marouzeau. Le moindre couloir, le moindre escalier rappellent des souvenirs, qu'elles ont aussi racontés à des élèves de 6e.

Jeanne est venue avec d'anciennes photos de classe. - Radio France
Jeanne est venue avec d'anciennes photos de classe. © Radio France - Sarah Vildeuil
Marie-Thérèse, Odette et Martine ne s'étaient pas vues depuis 48 ans ! - Radio France
Marie-Thérèse, Odette et Martine ne s'étaient pas vues depuis 48 ans ! © Radio France - Sarah Vildeuil

"Vive Facebook !"

Une douzaine d'anciennes élèves du lycée de jeunes filles de Guéret ont fait le déplacement. Elles étaient scolarisées entre 1956 et 1970. Ces retrouvailles, c'est grâce à Marie-Thérèse, qui a eu l'idée de créer une page sur Facebook. "J'échangeais avec une de mes belles-sœurs, qui a été élève aussi ici et qui avait retrouvé deux copines de l'époque, raconte Marie-Thérèse. Nous parlions ensemble sur Facebook et un jour l'une d'elle a dit, ce serait bien si on pouvait retrouver des copines et j'ai dit, bah je vais créer une page Facebook !" Marie-Thérèse vient de revoir pour la première fois deux copines d'internat, 48 ans plus tard.  Aujourd'hui la page Facebook "Lycée de jeunes filles de Guéret" compte une quarantaine de copines. 

Revoir son dortoir 50 ans plus tard, ça fait quelque chose !  - Radio France
Revoir son dortoir 50 ans plus tard, ça fait quelque chose ! © Radio France - Sarah Vildeuil
Simone est venue avec une blouse typique de l'époque pour parler aux élèves de 6e. - Radio France
Simone est venue avec une blouse typique de l'époque pour parler aux élèves de 6e. © Radio France - Sarah Vildeuil
Les élèves notent toutes les réponses de Simone !  - Radio France
Les élèves notent toutes les réponses de Simone ! © Radio France - Sarah Vildeuil

Les anciennes élèves ont pris le temps de parler avec des élèves de 6e. Pour l'occasion, Simone est même revenue avec une blouse typique de l'époque, avec son nom et sa classe brodés dessus. "Nous avions des blouses, une semaine la blouse bleue, une semaine avec une blouse à carreaux." Anatole demande à Simone comment se déroulait une journée. "En 6e, nous étions réveillées à 7h. Donc nous nous levions, nous allions faire notre toilette, nous avions la douche une fois par semaine seulement !, raconte Simone. 

Anatole est très étonné, mais surtout ravi d'avoir fait cette rencontre.

C'est trop bien d'être avec une personne âgée. Moi je les adore ! Anatole, élève de 6e.

Anatole avoue qu'il aimerait bien revenir lui aussi 50 ans plus tard pour raconter aux futurs élèves comment c'était pour lui.