Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

IMAGES - Entre 200 et 300 manifestants rassemblés pour défendre les droits des femmes à Nancy

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

A l'occasion de la journée internationale du droit des femmes, ce dimanche 8 mars, entre 200 et 300 personnes se sont rassemblées à Nancy. En ligne de fond, l'affaire Polanski ainsi que la réforme des retraites et ses effets supposés négatifs pour les femmes.

Entre 200 et 300 personnes étaient présentes pour la marche du 8 mars.
Entre 200 et 300 personnes étaient présentes pour la marche du 8 mars. © Radio France - Marie Roussel

Entre 200 et 300 personnes se sont rassemblées pour la marche du 8 mars à Nancy, à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes. Trois mois après la fin du grenelle contre les violences sexuelles et sexistes, les organisateurs et les manifestants attendent désormais des résultats concrets. 

Une réforme des retraites "injuste" pour les femmes

"Aujourd'hui, ce qui est important aussi, c'est de relier la place des femmes avec la réforme des retraites", insiste Emilie, syndicaliste Sud 54. C'est une réforme injuste et on voit très bien que le calcul de la pension des retraites qui va être fait sur l'ensemble de la carrière va forcément impacter les femmes. Les femmes sont celles qui ont le plus de temps partiel, le plus d'arrêts dans leur carrière suite aux grossesses."

Clémence et Lena assistent quant à elles à leur première marche féministe, suite à un fait d'actualité qu'elles ont trouvé particulièrement choquant : la cérémonie des Césars et la remise du prix du meilleur réalisateur à Roman Polanski, accusé de viols. "Clairement, c'est honteux, en 2020, de lui attribuer un prix. Ils auraient pu récompenser l'équipe, mais remettre le César à Polanski lui-même c'est vraiment se payer la tête des victimes."

Photo de la manifestation du 8 mars 2020 à Nancy.
Photo de la manifestation du 8 mars 2020 à Nancy. © Radio France - Marie Roussel

Le cortège, parti de la place Simone Veil, s'est ensuite dirigé vers le parc Sainte-Marie, où un pique-nique était organisé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess