Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

IMAGES - La commémoration du 75ème anniversaire de l'évacuation du Struthof

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Face à l'avancée des forces alliées en septembre 1944, les nazis évacuent l'unique camp de concentration implanté sur le sol français : la camp du Struthof, à une soixantaine de kilomètres de Strasbourg. Près de 200 personnes ont commémoré les 75 ans de cette évacuation ce samedi 14 septembre 2019.

C'est la première fois que la commémoration du 75ème anniversaire de l'évacuation du Struthof est organisée.
C'est la première fois que la commémoration du 75ème anniversaire de l'évacuation du Struthof est organisée. © Radio France - Marie Roussel

Natzwiller, France

Environ 200 personnes étaient présentes ce samedi 14 septembre 2019 pour la commémoration du 75ème anniversaire de l'évacuation du camp du Struthof, à Natzwiller. Une première. 

Première fois qu'une commémoration sur l'évacuation du Struthof est organisée

"Nous prenons conscience que nous ne pouvons pas laisser dans l'oubli cette notion d'évacuation du camp, explique Jean-Marie Muller, président du comité international du camp de Natzwiller-Struthof.  Tous les camps de concentration en Europe ont été libérés. Après le débarquement des Alliés en 1944, les nazis ont pris conscience que la guerre était perdue pour eux. Comme ce camp est le seul qui se trouve sur le territoire français, les nazis ont décidé de l'évacuer".

Environ 200 personnes étaient présentes lors de cette commémoration. - Radio France
Environ 200 personnes étaient présentes lors de cette commémoration. © Radio France - Marie Roussel

Ernst Sillem, ancien déporté néerlandais, a été prisonnier dans le camp du Struthof entre juillet 1943 et septembre 1944 pendant un an et demi. Il se souvient de cette évacuation. "On nous a emmené en train, dans des wagons à bestiaux, fermés. On entendait les éclats d'obus contre la carrosserie. On a continué et on est arrivé à Daschau," raconte cet homme de 96 ans. Il y est resté une nuit, avant d'être envoyé à Allach, kommando de Daschau. 

Le Néerlandais "Skippy" de Vaal, l'un des deux anciens déportés présents ce samedi 14 septembre pour la commémoration. - Radio France
Le Néerlandais "Skippy" de Vaal, l'un des deux anciens déportés présents ce samedi 14 septembre pour la commémoration. © Radio France - Marie Roussel

Une commémoration très internationale puisque le secrétaire général du Conseil de l'Europe et les ambassadeurs du Luxembourg, de Norvège ainsi que du Pays-Bas étaient présents. 

Près de 22 000 personnes sur 50 000 déportés sont morts dans le camp de Natzwiller-Struthof. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu