Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

EN IMAGES - Les vélos en libre-service arrivent dans le Grand Reims

lundi 6 novembre 2017 à 17:22 Par Aurélie Jacquand, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

Depuis ce lundi, 200 "Gobee.bike" sont disponibles dans le Grand Reims. Des vélos en libre-service à louer via une application pour smartphone et qui, contrairement aux Vélib' à Paris, ne sont pas rattachés à une borne.

200 vélos Gobee.bike sont d'ores et déjà en libre service à Reims
200 vélos Gobee.bike sont d'ores et déjà en libre service à Reims © Radio France - Aurélie Jacquand

"On voulait des vélos en libre-service à Reims avant l'hiver. Nous sommes le 6 novembre donc nous sommes très heureux". C'est par ces mots que la présidente du Grand Reims, Catherine Vautrin, présente le projet "Gobee.bike". 200 vélos vert pomme ont été disséminés dans les rues de Reims ce lundi et 200 autres le seront ce mercredi "L'idée c'est que chaque habitant ait accès à un vélo à moins de cinq minutes à pieds de chez lui", explique Arthur Jacquier, responsable Europe de "Gobee.bike" "Donc on verra au fur et à mesure de la demande si il faut en positionner d'autres".

"C'est facile d'utilisation et flexible"

La particularité de ces vélos "Gobee.bike", c'est de ne pas être rattachés à une borne comme le sont les Vélib' à Paris. Une fois l'application téléchargée sur votre smartphone, vous pourrez louer un vélo simplement en flashant le QR Code qui se trouve sur le guidon ou à l'arrière de la selle, ce qui déverrouille la roue arrière et vous permet de rouler. La location coûte 50 centimes d'euros la demi heure.

L'avantage du système, est que l'utilisateur n'a pas à trouver une borne disponible pour ranger le vélo puisqu'ils peuvent être déposés n'importe où, comme au pied de votre immeuble par exemple. Mais c'est aussi le revers de la médaille, puisque les vélos risquent d'être déposés en pleine rue de façon anarchique. "C'est un risque calculé", dit Geoffroy Marticou de "Gobee.bike" France "Parce que les utilisateurs peuvent nous signaler un vélo gênant et puis nous avons une équipe opérationnelle qui sera sur le terrain pour pallier ce genre de problèmes".

Une équipe d'une dizaine de personnes pour gérer les vélos

Dans un premier temps, une dizaine de personnes seront chargées de veiller à la répartition des vélos dans la ville, mais aussi à leur bon état de fonctionnement. Les utilisateurs eux-mêmes peuvent signaler tout vélo cassé ou abîmé via l'application Gobee.bike. "Les pneus de ces vélos sont increvables", explique les responsables de "Gobee.bike"."Et puis il est impossible de voler une roue car il faut un outil spécial, qui correspond aux boulons utilisés pour la fabrication de ces vélos".

Le maire de Reims Arnaud Robinet (à gauche), avec la Présidente du Grand Reims Catherine Vautrin et les responsables de Gobee.bike - Radio France
Le maire de Reims Arnaud Robinet (à gauche), avec la Présidente du Grand Reims Catherine Vautrin et les responsables de Gobee.bike © Radio France - Aurélie Jacquand
Les vélos Gobee.bike sont disponibles à partir d'une application sur votre smartphone - Radio France
Les vélos Gobee.bike sont disponibles à partir d'une application sur votre smartphone © Radio France - Aurélie Jacquand