Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

IME de Moussaron : la lanceuse d'alerte Céline Boussié sort un livre

mardi 12 février 2019 à 19:13 Par Marion Aquilina, France Bleu Occitanie

"Les enfants du silence", c'est le titre du livre qu'a écrit la lanceuse d'alerte Céline Boussié. Elle avait dénoncé en 2015 les conditions dans lesquelles vivaient des enfants handicapés de l'institut médico-éducatif de Moussaron à Condom, dans le Gers.

Capture d'écran du site internet www.harpercollins.fr présentant le livre "Les enfants du silence" de Céline Boussié
Capture d'écran du site internet www.harpercollins.fr présentant le livre "Les enfants du silence" de Céline Boussié -

Condom, France

Céline Boussié, originaire du Lot-et-Garonne, est l'auteur du livre Les enfants du silence qui paraît ce jeudi 13 février aux éditions Harper Collins. Cette femme, lanceuse d'alerte, avait dénoncé en 2015 sur Europe 1 et LCI les conditions dans lesquelles vivaient des enfants handicapés de l'institut médico-éducatif de Moussaron à Condom, dans le Gers. Elle avait alors fait part des mauvais traitements qu'ils subissaient, du manque de soins et avait raconté que les enfants faisaient leurs besoins dans des seaux alors qu'ils étaient tous ensemble.

Ce livre permet à Céline Boussié d'aller plus loin dans la dénonciation de la maltraitance institutionnelle : "Il y a quand même des éléments dans ce livre qui ne sont jamais sortis : par exemple le rapport de l'IGAS de 1997 où il est clairement marqué que cet établissement n'aurait pas dû continuer à accueillir du public. La mairie de Condom a donné son accord alors que par un curieux hasard la préfecture du Gers n'en savait rien." Céline Boussié a été relaxée en novembre 2017, elle était jugée pour diffamation. L'IME de Moussaron n'a jamais été condamné.