Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Impôts : la taxe foncière en Sarthe augmente deux fois plus vite que l'inflation

-
Par , France Bleu Maine

Ce n'est pas une bonne nouvelle pour les propriétaires. La taxe foncière a augmenté de 5 à 30 % ces cinq dernières années en Sarthe. Si cette hausse reste modérée par rapport à d'autres départements français, il y a parfois de gros écarts entre les communes.

Le Mans, France

"Il faut remonter à 2009 pour avoir trace d'une telle augmentation". Françoise Hérissé, la présidente de l'UNPI-72 (l'antenne sarthoise de l'Union Nationale des Propriétaires Immobiliers) a fait ses comptes. "Cette année la taxe foncière a augmenté de 2.20%, soit deux fois plus que l'inflation". Et cette hausse n'est pas une nouveauté. Entre 2012 et 2017, la taxe foncière a pris entre 5 et 30 % selon les communes du département. " Tout dépend des investissements faits par les communes, des travaux prévus. Les taxes d'ordures ménagères ont été retirées de la taxe foncière dans certaines communes, surtout rurales". Ce qui crée parfois de grosses différences. " Par exemple, cette année à Malicorne, la taxe foncière augmente de 3.3% alors que dans d'autres villages à côté, c'est autour de 18- 20 %".  Au Mans, l'impôt local a augmenté de 13.2% entre 2012 et 2017. 

Cela pèse sur les comptes des propriétaires

212 000 sarthois sont propriétaires d'une maison ou d'un appartement. La plupart sont des propriétaires modestes. C'est le cas des 200 adhérents à l'UNPI 72. "Des gens qui gèrent eux-mêmes leurs biens, qui n'ont pas un patrimoine énorme. Donc pour eux, c'est quand même assez lourd" affirme Françoise Hérissé, " surtout que nous sommes dans une période où les contraintes sont importantes : il faut penser à la transition énergétique, rénover, isoler etc..." 20% des propriétaires sarthois mettent leur bien en location. " Du coup, la taxe foncière correspond souvent à deux mois de loyers". Elle varie de 400 à 2000 euros par an, voire plus en fonction du type de logement, appartement ou maison, et de la commune où vous résidez

Des craintes avec la suppression de la taxe d'habitation

Autre crainte de l'UNPI-72, que la suppression de la taxe d'habitation (payée par tous les résidents, propriétaires comme locataires) soit compensée en partie par une nouvelle hausse de la taxe foncière. " On ne voit pas comment les communes vont fonctionner si elles n'ont plus cette ressource. On parle aussi de taxer les résidences secondaires (5% des propriétés en Sarthe) ou les logements vacants (9 % dans notre département).  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu