Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Inauguration d'une entreprise à Bollène le jour du déconfinement

-
Par , France Bleu Vaucluse

Teknofluid a été inauguré le jour du déconfinement à Bollène. Les salariés ont sollicité eux même le groupe Galilé pour relancer l'activité de tuyauterie et chaudronnerie après une liquidation judiciaire. 10% des ex-salariés ont été repris. Teknofluid espère doubler sa main doubler le recrutement.

Teknofluid à Bollène est spécialisé dans la chaudronnerie pour le nucléaire
Teknofluid à Bollène est spécialisé dans la chaudronnerie pour le nucléaire - Groupe Galilée

A Bollène, Teknofluid a choisi le 11 mai pour inaugurer son installation. Cette nouvelle entreprise est le symbole évidemment de la reprise de l'activité économique après le confinement. C'est aussi le symbole de la poursuite d'une activé de chaudronnerie et de tuyauterie à Bollene grâce à la volonté des salariés. Teknofluid a en effet créé pour succéder à ITC, entreprise bien connue à Bollene mais liquidée depuis décembre dernier.

Les salariés valent davantage qu'une décision de justice

Le groupe Galilé a été sollicité par les anciens salariés d'ITC pour perpétuer l’activité de chaudronnerie et de tuyauterie. Eric Michoux, le PDG explique que "les salariés sont venus me voir pour me demander de revenir avec un projet pour redémarrer l'entreprise. C'est une démarche des salariés pour démontrer qu'ils ont davantage de valeur qu'une décision du tribunal de commerce. On a racheté les bâtiments historiques. Il y a une continuité malgré la décision de justice".

Pour l'instant une dizaine de salariés a été repris par Teknofluid. Ils étaient 80 chez ITC. Mais Eric Michoux, le PDG de Galilé, espère doubler les effectifs de Teknofluid d'ici quelques mois. De premières commandes ont été signées avec les grands groupes du nuléaire (Orano, EDF,...) à la centrale du Tricastin et partout en France

Choix de la station

À venir dansDanssecondess