Société

Trois semaines après l'incendie dans un immeuble de la Paillade, des locataires refusent de rentrer chez eux

Par Sébastien Garnier, France Bleu Hérault et France Bleu mercredi 30 août 2017 à 18:18

Des locataires récalcitrants au pied de l'immeuble
Des locataires récalcitrants au pied de l'immeuble © Radio France - Sébastien Garnier

Les habitants de la résidence du Lac, rue Pierre-Cardenal à Montpellier, commencent à rentrer chez eux, trois semaines après l'incendie dans leur immeuble. Mais plusieurs familles refusent d'y retourner, traumatisées par le sinistre. Elles jugent le bâtiment insalubre.

Le 10 août, un incendie ravageait un appartement situé au deuxième étage de la résidence du Lac , au 303 rue Pierre-Cardenal dans le quartier de la Paillade à Montpellier.

Trois semaines après le sinistre, les locataires, relogés provisoirement, commencent à rentrer chez eux mais plusieurs familles refusent d'y retourner, à l'image d'Abdhallah Lazhar, qui juge l'immeuble insalubre :

"À l'entrée c'est propre, mais à partir du quatrième étage il y a encore des traces de fumée noire, l'odeur du feu, l'ascenseur en panne, des câbles électriques qui pendent au plafond." Abdhallah Lazhar, locataire

Abdallah Lazhar locataire du 7ème étage explique pourquoi il refuse de rentrer chez lui

"On ne peut pas revenir avec les enfants dans ces conditions" , ajoute Karim Chibane qui habite au neuvième avec sa femme et leurs trois enfants de neuf ans, deux ans et quatre mois. "Ma famille a été traumatisée, les pompiers les ont descendus par la grande échelle, il y avait des cris. Depuis, ma fille de deux ans prend peur dès qu'elle entend un bruit. C'est très compliqué pour nous de revenir dans ces conditions".

L'appartement qui a pris feu au 2ème étage - Radio France
L'appartement qui a pris feu au 2ème étage © Radio France - Sébastien Garnier

Le bailleur, droit dans ses bottes

Clément Cachot, responsable de SFHE, le bailleur social, comprend le traumatisme et précise que des psychologues vont être mis à disposition des locataires qui le souhaitent. Mais il conteste l'insalubrité du bâtiment. "Nous avons travaillé jour et nuit. Niveau sécurité nous sommes dans les clous et dans quelques jours, tout sera propre."

"Il y a certes encore une odeur dans la cage d'escalier, mais elle est tout à fait acceptable. Personne ne vit dans les parties communes." Clément Cachot, bailleur social

Clément Cachot responsable SFHE le bailleur social de l'immeuble conteste l'insalubrité

Ce mercredi, sept locataires ont pu regagner leur domicile, d'autres le feront d'ici ce week-end, un peu à reculons, mais "la rentrée scolaire approche et mon fils qui entre au lycée veut récupérer sa chambre" explique une maman.

Une dizaine de locataires devront patienter plusieurs mois avant de revenir car leurs appartements ont été plus sérieusement endommagés.

Le reportage de Sébastien Garnier

L'entreprise spécialisée dans le nettoyage post incendie  - Radio France
L'entreprise spécialisée dans le nettoyage post incendie © Radio France - Sébastien Garnier