Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Incendie à l'usine Lubrizol à Rouen

Incendie de Lubrizol : la Ville et la Métropole de Rouen vont porter plainte

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu

A Rouen, il y avait un conseil municipal ce lundi 7 octobre au soir. Il a été en partie consacré à l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen.

Le déba autour de Lubrizol a duré plus de deux heures au conseil municipal de Rouen
Le déba autour de Lubrizol a duré plus de deux heures au conseil municipal de Rouen © Radio France - Noemie Lair

L'ordre du jour du conseil municipal de ce lundi 7 octobre a été revu. Onze jours après l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen, il était difficile de ne pas évoquer cet événement qui a secoué la ville et bien au-delà. Dès le début de la séance, le sujet a donc été abordé et le débat a duré plus de deux heures. 

Plaintes dans les prochains jours 

Yvon Robert, maire de Rouen et désormais président de la Métropole, a annoncé que les deux collectivités  vont porter plainte contre X, dans les prochains jours comme l'ont déjà fait d'autres élus.  

Yvon Robert a précisé que la Métropole allait mettre en place une plateforme afin de réunir les associations et les collectivités qui souhaiteraient mener des actions juridiques suite à ce sinistre. 

Ensuite chaque  groupe politique a pris la parole, suivi du public présent, une cinquantaine de personnes dont des membres du Collectif Lubrizol qui s'est crée sur Facebook. Tous déplorent un manque criant de préparation en amont, de communication pendant et d'informations après. 

Parmi les plus virulents, l'élu écologiste Jean-Michel Bérégovoy. 

Manuel Labbé, adjoint PC en charge de la vie associative, s'est félicité de la mobilisation citoyenne qui, selon lui, a permis d'obtenir plus d'informations auprès de l'Etat. 

L'éco-quartier Flaubert a-il-une raison d'être ? 

Jean-Michel Bérégovoy s'est par ailleurs exprimé sur l'éco-quartier Flaubert : "Je n'ai jamais parlé d'éco-quartier car je considérais que tant qu'il y avait l'usine Lubrizol à côté, c'était impossible non seulement de l'appeler éco-quartier mais de la construire. Aujourd'hui, il faut faire un choix. Est-ce que l'on garde cette usine ? Mais on voit bien que les habitants n'y sont pas favorables. Mais si l'usine Lubrizol n'est plus là, il y a tout à fait proportion à reconstruire un quartier dans lequel il y a de l'activité, on parle de 5 000 emplois, 5 000 habitants et on parle aussi de mettre en place des coulées vertes, des trams bleus donc ça veut dire avec certainement cette proportion à répondre à l'urgence climatique. Evidemment, cela suppose que cette usine ne soit plus en activité, sinon, cet 'éco-quartier' n'aura aucun sens."   

L'exemple Ardéchois

Côté public, Coralie, membre du Collectif Lubrizol a pris la parole pour dénoncer le manque de culture du risque dans la métropole de Rouen. Ellle a fait une comparaison avec l'Ardèche  "Je vivais auparavant en Ardèche où nous avons notamment Cruas et les centrales du Tricastin et il y a une prévention très forte, ne serait-ce qu'à l'école. C'est-à-dire que chaque année, les professeurs nous rappellent qu'en cas de sirène, on se calfeutre et on doit écouter France Bleu ou France Info et ne pas encombrer les lignes des secours. Quand on rentre dans le monde du travail, on a ces mêmes rappels qui sont faits systématiquement en amont de la visite médicale. Mais ici, lorsqu'il y a eu les alarmes, je me suis aperçue que mes collègues n'étaient absolument pas au courant de ce genre de choses, ont entendu l'alarme, vu ce qu'il se passait avec Facebook ou Twitter mais ne savaient pas ce principe de calfeutrage et d'écouter la radio."

Appel à une alliance républicaine

Tous souhaitent des mesures concrètes et rapides : pour cela, l'élu socialiste Nicolas Mayer-Rossignol en a appelé à une alliance républicaine , au delà des divergences et afin d'être plus efficace.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess