Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Incendie de Notre-Dame de Paris : la Cour des comptes demande plus de transparence sur l'utilisation des dons

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

La Cour des comptes dévoile ce mercredi matin un rapport sur l'incendie de la cathédrale de Notre-Dame-de-Paris. Pierre Moscovici, le Premier président de la Cour des comptes, invité de France Inter, demande plus de transparence sur la destination réelle des dons.

La Cour des comptes veut plus de clarté sur l'utilisation des dons.
La Cour des comptes veut plus de clarté sur l'utilisation des dons. © Radio France - Noémie Bonnin

Que financent les dons qui ont été versés après l'incendie de Notre Dame de Paris ? La Cour des comptes dévoile ce mercredi matin un rapport sur l'incendie de la cathédrale. Selon elle, une petite partie de ces dons sert à financer l'établissement public qui pilote le dossier. Pour Pierre Moscovici, Premier président de la Cour des comptes, ce n'est pas acceptable. Pour lui, c'est l'Etat qui devrait assurer ce financement.

Une plus grande transparence est nécessaire

Pierre Moscovici, invité de France Inter ce mercredi, estime que les donateurs "ont le droit de savoir à quoi leur argent ou leurs promesses servent où vont servir".

La Cour des comptes révèle qu'une partie des 825 millions d'euros de dons, venant de plus de 300 000 donateurs, en France et à l'étranger, ne vont pas directement "à la restauration ou à la reconstruction de la cathédrale." La somme incriminée serait d'environ 5 millions d'euros.

"Les donateurs, je pense, envisagent ces dons uniquement pour la restauration ou la reconstruction de la cathédrale, non pas pour la sécurisation des abords, non pas pour la communication" indique Pierre Moscovici qui souhaite que les choses soient plus claires.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La Cour des comptes aurait aussi aimé qu'il y ait aussi une enquête administrative

Dans son rapport, la Cour des comptes déplore l'absence d'une enquête administrative, après l'incendie, en parallèle de l'enquête judiciaire.  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Ce qui est certain, c'est qu'il n'y a pas eu, je pense, une réaction à la hauteur pour tirer les leçons de ce qui s'est passé, pour démêler l'écheveau des processus administratifs et financiers, pour voir s'il y a eu des dépenses de sécurité suffisantes, et notre idée c'est plutôt que non, pour la cathédrale et ce que nous disons c'est attention, il faut éviter que ce type de choses se répète, donc il faut absolument maintenant lancer cette enquête", conclut Pierre Moscovici .

Choix de la station

À venir dansDanssecondess