Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Incendie de Notre-Dame

VIDÉO - Incendie de Notre-Dame : "La cathédrale est toujours vivante," assure Monseigneur d'Ornellas

mardi 16 avril 2019 à 9:34 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Armorique

L'archevêque de Rennes, Dol et Saint-Malo a exprimé sa tristesse ce mardi 17 avril sur l'antenne de France Bleu Armorique après l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris ce lundi soir.

Monseigneur d'Ornellas, archevêque de Rennes, Dol et Saint-Malo.
Monseigneur d'Ornellas, archevêque de Rennes, Dol et Saint-Malo. © Radio France - Benjamin Fontaine

Rennes, France

Le feu qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris lundi 15 avril est maîtrisé et partiellement éteint ce mardi matin. Les deux grandes tours de l'édifice ont pu être sauvées, tout comme la structure de la cathédrale. De nombreux témoignages affluent du monde entier pour rendre hommage à cette "Grande Dame". Monseigneur d'Ornellas, archevêque de Rennes, Dol et Saint-Malo a exprimé dès lundi soir sa tristesse. Il était ce mardi matin l'invité de France Bleu Armorique.

"La cathédrale s'impose sur son île à Paris et au monde entier." - Mgr d'Ornellas

"J'ai été bouleversé. J'ai célébré la messe dans cette cathédrale où j'ai été ordonné évêque en 1997. Ce qui m'a le plus ému c'est de voir la flèche tomber. Ce matin je suis impressionné de voir que les tours sont toujours là. La cathédrale est toujours là, toujours vivante. Elle s'impose sur son île à Paris et au monde entier," a confié l'archevêque. 

Monseigneur d'Ornellas a travaillé plusieurs années à Paris et dans la cathédrale. "J'ai vécu des rencontres bouleversantes et des concerts extraordinaires. Elle ne peut pas s'effacer de mon cœur ni du cœur de millions de personnes." L'archevêque a aussi eu la chance de pénétrer dans ce qu'on appelait jusqu'à hier soir encore "la forêt", la charpente de Notre-Dame partie en fumée. "On avait l'impression de voir des arbres d'une dimension gigantesque. C'était très impressionnant et émouvant de cheminer dans cette forêt et de se dire qu'il y avait des arbres coupés au 12e siècle."

"Cette cathédrale ne peut pas s'effacer." - Mgr d'Ornellas

Alors que la fondation du patrimoine lance un appel à souscription, Emmanuel Macron a annoncé dès lundi soir qu'il fallait rebâtir Notre-Dame. "Quand le Président a fait cette annonce j'ai imaginé qu'il obéissait à ce que pensent  des millions de personnes dans le monde. Cette cathédrale ne peut pas s'effacer. Il faut reconstruire à l'identique si possible avec les moyens modernes. Nos compagnons sont d'une qualité exceptionnelle. n st capable de refaire aussi bien que nos anciens du Moyen Age. Je parie que beaucoup de dons seront petits mais très nombreux. Il va y avoir des actes d'amour."

S'associer à la tristesse des Parisiens

L'incendie de Notre-Dame de Paris intervient au début de la semaine sainte. "Il y a une tristesse très profonde chez les catholiques de Paris qui ne pourront pas célébrer Pâques dans leur cathédrale. J'invite les catholiques d'Ille-et-Vilaine à s'y associer et à être dans l'espérance aussi," a conclu l'archevêque de Rennes, Dol et Saint-Malo.