Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Incendie de Notre-Dame

Incendie de Notre-Dame : la voûte de la cathédrale menace toujours de s'effondrer, indique le ministre de la Culture

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

"Notre-Dame de Paris est aujourd'hui dans une situation encore fragile, notamment au niveau de la voûte qui n'a pas encore été sécurisée", a précisé le ministre de la Culture,Franck Riester, ce vendredi sur France 2.

Notre Dame de Paris
Notre Dame de Paris © Maxppp - OLIVIER BOITET

Paris, France

La voûte Notre-Dame de Paris "peut toujours s'écrouler" a déclaré ce vendredi le ministre de la Culture Franck Riester sur France 2. Il indique que la voûte qui n'a pas encore été sécurisée.

La voûte est le point le plus fragile

La charpente, qui date du Moyen Âge, et la flèche érigée au XIXe siècle, sont parties en fumée dans l'incendie du 15 avril. Les murs sont restés debout.  

"Toute la partie qui est tout autour de Notre-Dame a été sécurisée, étayée, frettée, un certain nombre de vitraux ont été retirés pour les protéger, les restaurer, des mesures de sécurisation ont été prises sur les différents pignons", a ajouté le ministre de la Culture, la voûte restant "le point le plus fragile". 

Une grande partie des dons n'a pas encore été versée 

Seuls 80 millions d'euros environ, ce qui représente moins de 10% des promesses de dons qui ont afflué après le spectaculaire incendie de la cathédrale, ont été versés, a indiqué le ministre.  Il a expliqué qu'il pouvait y avoir des gens qui promettent de donner mais qui finalement ne le font pas.

Il y  aussi les dons qui vont être donnés progressivement en fonction de l'avancée des travaux et c'est normal, a précisé le ministre qui a appelé les éventuels donateurs à poursuivre leur "élan de générosité". 

Une messe prévue samedi 15 avril 

Une messe, la première depuis le 15 avril, sera célébrée samedi dans une chapelle préservée de Notre-Dame. Une trentaine de personnes dont la moitié de prêtres va y participer.