Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Incidents dans des lycées franciliens : 18 interpellations et 12 gardes à vue

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu
Île-de-France, France

Feux de poubelles et jets de pierres ont eu lieu jeudi matin dans plusieurs lycées en Ile-de-France. Il n'y a pas de blessés. La police a procédé à 18 interpellations et 12 personnes sont en garde-à vue.

Les vitres du lycée Painlevé à Courbevoie
Les vitres du lycée Painlevé à Courbevoie - Jean-Philippe Elie

Plusieurs lycées franciliens ont dû faire face à des feux de poubelles et à des jets de pierres jeudi matin. Ces incidents n'ont pas fait de blessés. La police a interpellé dix-huit personnes. Douze personnes sont en garde à vue.

En Seine-Saint-Denis, à Saint-Ouen, un lycéen s'est fait interpeller alors qu'il se rendait à l'établissement Marcel Cachin avec un bidon d'essence de 2 litres. Des interpellations ont eu lieu à Claye-Souilly en Seine-et-Marne et à Tremblay-en-France où un jeune encagoulé a tenté d'allumer un incendie. Les gardes à vue ont été notifiées notamment pour participation à un attroupement armé, violences volontaires ou dégradation volontaire de biens privés. Il y a des majeurs et des mineurs, précisent la police qui indique que "la majorité des auteurs présumés sont des élèves des établissements dans lesquels les incidents ont eu lieu".

Mercredi, un jeune majeur a été condamné à Paris à 70 heures de travaux d'intérêt général après des incidents en marge de la manifestation de mardi contre le projet de loi Travail.

Les blocus de lycées, organisés par les élèves se sont multipliés ces derniers jours pour protester contre la loi Travail. Selon l'académie de Versailles, des tentatives de blocage ont eu lieu à Gennevilliers, à Colombes et à Clichy. Ces actions étaient parfois accompagnées de violence.

Dans le Val-d'Oise, à Saint-Ouen-l'Aumône, le lycée Rostand a essuyé des jets d'objets divers. Le blocus a été levé dans la matinée de jeudi.

Dans les Hauts-de-Seine, à Courbevoie, vers 08h00 jeudi, plusieurs dizaines de jeunes ont brulé des poubelles près du lycée professionnel Paul-Painlevé, un établissement de 520 élèves. Un enseignant témoigne : il a vu des jeunes prendre des bouteilles de verre dans les poubelles pour les jeter sur les fenêtres du lycée. Des cailloux ont été ramassés dans la cour de la clinique d'en face et ont servi de projectiles. Près de 23 fenêtres ont été détériorées. Les cours ont été suspendus. S'il y avait des élèves du lycée parmi les casseurs, l'enseignant a remarqué "plusieurs perturbateurs qui étaient extérieurs au lycée". Il a aussi vu d'anciens élèves récemment exclus de l'établissement scolaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess