Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Incivilités : un dispositif anti-assise ne passe pas à Fécamp

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Un syndicat de copropriétaires a installé dans le centre-ville de Fécamp un système pour empêcher les gens de s'asseoir, dans le but de mettre fin à de nombreuses incivilités. L'initiative a fait polémique sur les réseaux sociaux, et des dégradations ont été constatées le soir de l'installation.

Le dispositif a été vandalisé la nuit de son installation, une des propriétaires constate les dégâts.
Le dispositif a été vandalisé la nuit de son installation, une des propriétaires constate les dégâts. © Radio France - Sixtine Lys

Fécamp, France

Des tiges en fer ont été érigées sur le rebord d'un immeuble, dans le centre-ville piéton de Fécamp. C'est ce qu'ont découvert la semaine dernière les riverains, au croisement de la rue Jacques Huet et de la rue des Galeries. Un syndicat de copropriétaires a décidé de faire installer ce dispositif anti-assise pour mettre fin à de nombreuses incivilités. 

Insultes, bruits, canettes vides, urines, déjections : les propriétaires n'en peuvent plus. Claire a mis son appartement en location : "C'est une nuisance continuelle. Ma locataire a une fille de 12 ans, elle m'a dit qu'elle avait hésité à prendre l'appartement à cause des gens qui sont là. Quand elle revient de l'école toute seule, ça craint."

Levée de bouclier sur les réseaux sociaux

Le syndicat de copropriété décide de faire quelque chose. Réactions immédiates sur les réseaux sociaux.  Christian est à l'origine de la publication Facebook qui a fait réagir.

ECOUTEZ : Christian trouve que c'est honteux

Dans le voisinage, tout le monde s'accorde à dire que ces tiges en métal, ne sont pas la bonne solution : dangereuses, moches, inutiles... Mais en même temps, chacun reconnait les incivilités

Le dispositif a été dégradé la nuit de son installation. Didier Lance, représentant du syndicat : "On peut parfaitement être humaniste et avoir des convictions, mais il faut aussi se mettre à la place des gens. Aucun des détracteurs n'accepterait d'avoir ce genre de gêne devant sa porte." Le syndicat va faire les réparations, le temps "de trouver une solution avec la mairie."