Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Indre : 71 volontaires font analyser le taux de glyphosate dans leurs urines, les prélèvements commencent au Poinçonnet

-
Par , France Bleu Berry

Plus de 70 habitants de l'Indre participent depuis ce matin à la campagne "Du glyphosate dans mes urines" portée par un collectif de six associations du département. Ils vont faire tester leur urine par un laboratoire indépendant pour connaitre le taux de ce pesticide dans leur corps.

Les tubes d'urine ont été stérilisés pour être envoyés vers un laboratoire indépendant à Leipzig en Allemagne
Les tubes d'urine ont été stérilisés pour être envoyés vers un laboratoire indépendant à Leipzig en Allemagne © Radio France - Frédéric Denis

Le Poinçonnet, France

Ils se surnomment eux-mêmes "les pisseurs volontaires". 71 habitants de l'Indre participent depuis ce mercredi matin à la campagne  "Du glyphosate dans mes urines" portée par un collectif de six associations du département. Ils ont accepté de faire tester leur pipi par un laboratoire indépendant basé à Leipzig en Allemagne pour connaitre le taux de ce pesticide dans leur corps. 

En fonction des résultats, ils porteront plainte contre le gouvernement et contre les fabricants de pesticides notamment pour mise en danger de la vie d'autrui.  

Cette opération a trois finalités rappellent les associations qui organisent l'opération dans l'Indre. La première, c'est de soutenir les militants anti-pesticides en Ariège qui ont entamé cette démarche de faire analyser leurs propres urines pour montrer à quel point elles étaient contaminées par du glyphosate et montrer l'ampleur du problème sanitaire. Ils ont entamé cette action après avoir été visés par une plainte après avoir mené une action de retrait de produits phytosanitaires dans une jardinerie.

Il s'agit ensuite de montrer aux pouvoirs publics qu'il y a un réel problème et qu'il faut agir poursuit le président d'Indre Nature, Jacques Lucbert qui rappelle que l'interdiction du glyphosate tarde en France. La dernière finalité de l'action est simple : "les gens veulent savoir ce qu'ils ont dans leur corps et s'inquiètent pour leur santé" conclut Jacques Lucbert.

La campagne d'analyses des urines des 71 Indriens volontaires va poursuivre tôt ce jeudi matin, salle Odakim au Poinçonnet, près de Châteauroux. Elle a commencé vers 5 heures du matin ce mercredi. 

Frédéric Denis a demandé aux "pisseurs volontaires" pourquoi ils avaient décidé de tester leurs urines en sachant que chaque volontaire a dû chacun débourser 85€ pour cette analyse du taux de glyphosate dans ses urines

Pourquoi les volontaires ont-ils décidé de participer à cette campagne "Du glyphosate dans mes urines"

Le résultat des analyses est attendu pour la fin du mois au début mai.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu