Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre : après Le Blanc, la grève des facteurs s'élargit à Buzançais et Argenton-sur-Creuse

-
Par , France Bleu Berry

Ce mercredi matin, les facteurs des bureaux d'Argenton-sur-Creuse et de Buzançais ont décidé de rejoindre leurs collègues du Blanc pour un débrayage très suivi. La distribution du courrier est très perturbée.

Les voitures de La Poste restent au garage, dans les trois bureaux indriens (image d'illustration)
Les voitures de La Poste restent au garage, dans les trois bureaux indriens (image d'illustration) © Radio France - Nicolas Blanzat

Depuis lundi, les facteurs du Blanc sont en grève (seuls deux des 25 facteurs ont assuré leur tournée). Ce mercredi matin, les syndicats annoncent que les bureaux de Buzançais et d'Argenton-sur-Creuse se joignent au débrayage. Un mouvement "jamais vu, suivi à plus de 90%", indique Pascal Buscail, secrétaire du syndicat Sud-PTT. 

Quasiment aucune distribution de courrier

Conséquence : la distribution du courrier est très fortement perturbée dans ces secteurs. "Il n'y a quasiment aucune distribution. La Poste va sûrement faire venir du personnel d'autres régions pour compenser, des gens de Tours par exemple. Mais ils ne connaissent pas le terrain." 

Nous voulons pouvoir travailler normalement

Que demandent les grévistes ? "On n'arrive plus à travailler à cause du manque de personnel", déplore Pascal Buscail. Il dénonce des conditions intenables. "Ce que nous demandons, c'est de pouvoir travailler normalement : des facteurs en plus, et de manière pérenne, pas simplement des renforts ponctuels." Les syndicats ont bon espoir de faire bouger les choses : "Au départ, quand Le Blanc était seul en grève, on n'était pas entendus. Là, deux autres bureaux viennent de nous rejoindre. Et cela pourrait s'étendre à d'autres secteurs. Certains font grève pour la première fois de leur vie", ajoute Pascal Buscail. La poursuite (ou non) de la grève est votée chaque jour. 

Un rassemblement est prévu ce jeudi matin, à partir de 8h, devant le bureau de poste du Blanc.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess