Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre : 48 soignants de l'hôpital de Châteauroux positifs au coronavirus

-
Par , , France Bleu Berry

Les cas de contamination au Covid-19 se multiplient dans le département de l'Indre. Le personnel soignant est très exposé : l'hôpital de Châteauroux en dénombre au moins 48 dans ses rangs.

Des affiches sur le coronavirus à l'accueil des urgences de l'hôpital de Châteauroux.
Des affiches sur le coronavirus à l'accueil des urgences de l'hôpital de Châteauroux. © Radio France - Emeline Ferry

Le personnel soignant est en première ligne face à l'épidémie de Covid-19. C'est une réalité et un chiffre le prouve particulièrement : dans l'Indre, 57 personnels soignants ont été contaminés et testés positifs au coronavirus, dont 48 travaillent au CH de Châteauroux. La directrice de l'hôpital de Châteauroux Evelyne Poupet, contactée ce samedi, précise que l'hôpital a effectué, entre le 16 mars et le 4 avril : 

  • 594 tests de dépistage,
  • 217 se sont avérés positifs (toutes professions confondues),
  • parmi eux, 57 cas positifs étaient des soignants,
  • dont 48 travaillant à l'hôpital de Châteauroux.

"Les personnels ne sont pas suffisamment protégés", selon la CGT

Cela ne surprend pas vraiment Karine Jouhanneau, déléguée CGT Santé à l'hôpital de Châteauroux. Pour elle, il manque encore du matériel de protection en quantité suffisante. "Ça montre bien que les personnels ne sont pas suffisamment protégés. On le voit bien à l'hôpital de Châteauroux, on n'a plus de surblouses. On va au combat sans les armes. On serait tous protégés avec des masques et des surblouses, il n'y aurait pas cette crainte. Mais aujourd'hui, ça n'est pas le cas", dénonce-t-elle, au micro de France Bleu Berry.

C'est une catastrophe au niveau du personnel de santé, c'est affolant et on n'est pas arrivé au bout de l'épidémie

Dans l'Indre, on déplore 17 victimes du Covid-19 en milieu hospitalier. Un chiffre qui augmente régulièrement, malgré toute l'implication et tous les efforts fournis par le personnel soignant. "Il y a vraiment une peur, celle d'attraper le Covid-19 et puis aussi de contaminer ses proches en rentrant à la maison. C'est hyper angoissant. Le personnel qui va rester ne pourra pas durer physiquement et psychologiquement. C'est vraiment intenable", prévient Karine Jouhanneau.

L'hôpital de Châteauroux assure être prêt

Dans notre article du 17 mars dernier, la direction de l'hôpital castelroussin assurait qu'il ne manquait pas de masques. "Nous avons pris la décision de généraliser le port de masques pour l'ensemble du personnel des urgences, de réanimation, et pour les situations de patients suspects ou contacts avec des cas positifs, ainsi que pour la gynécologie-obstétrique. Les agents d'accueil, y compris le personnel administratif, portent des masques."

Ce samedi 4 avril, la directrice Evelyne Poupet précise que, depuis le début de l'épidémie, un "cluster" s'est formé parmi les soignants du service de médecine interne, avec 13 cas positifs. L'hôpital recense aussi neuf cas parmi le personnel de neuro-gériatrie, six aux urgences, deux au bloc opératoire et un au service cardiologie. 

L'hôpital dispose de capacités d'accueil 

Du côté des malades atteints du Covid-19, à ce jour, l'hôpital compte :

  • dans son unité dédiée au Covid : 21 hospitalisations sur une capacité de 32 lits,
  • en médecine interne, pour les hospitalisations plus longues : 14 cas sur 15 lits disponibles, 
  • au Blanc : 7 cas positifs sur une capacité de 10 lits,
  • en réanimation à Châteauroux : 3 places disponibles, ainsi que des places aux urgences si besoin. 

"Il y a eu deux transferts de malades ce samedi sur Tours", indique la directrice. "Les liens sont très établis entre Châteauroux et les structures d'accueil de Tours." Certains transferts de malades peuvent être faits de manière préventive, sans attendre que leur état s'aggrave. Ces deux derniers jours, l'hôpital de Châteauroux n'a enregistré aucun nouveau décès. Selon nos confrères de la Nouvelle République, une agente hospitalière du CH castelroussin serait en réanimation. La directrice refuse de confirmer : "Je ne souhaite pas communiquer sur nos agents, il en va du secret professionnel et médical."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu