Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Indre : coup de chaud chez les ramoneurs

-
Par , France Bleu Berry

C'est la période : les ramoneurs et autres spécialistes des chaudières sont assaillis de demandes dans l'Indre. En mal de main-d'oeuvre, certaines entreprises courent pour faire face.

Les interventions se multiplient avec le rafraîchissement des températures
Les interventions se multiplient avec le rafraîchissement des températures © Radio France - Manon Klein

Châteauroux, France

Comme chaque année à la même période, les spécialistes du chauffage sont très sollicités dans l'Indre. Avec la remise en route des chaudières, des poêles, et des cheminées, les interventions se multiplient. À Châteauroux, certains spécialistes effectuent jusqu'à 9 interventions par jour, et la main-d'oeuvre est parfois à peine suffisante pour répondre à la demande.

Un besoin de recrutement

Les entreprises sont très sollicitées; "Au démarrage du chauffage, on peut avoir jusqu'à une centaine d'appels par demi-journée" détaille Carole Darchis, dirigeante de l'entreprise Darchis Sarchman, à Châteauroux. "C'est à ce moment de là de l'année que beaucoup de personnes tombent en panne, et ont besoin de nettoyer parce qu'elles rallument leurs équipement" détaille celle qui dirige une équipe de 7 personnes, qui interviennent sur tout le département de l'Indre. Comment s'organise-t'elle en cette période de forte demande ? "J'aimerai prévoir plus de personnel, mais nous ne trouvons pas" se désole Carole Darchis, qui aurait besoin d'au moins une personne en plus. La dirigeante se dit prête à accueillir et à former de potentiels candidats.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu