Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Première journée pour les 80 km/h : les automobilistes de l'Indre respectent mais sans grande conviction

dimanche 1 juillet 2018 à 18:42 Par Aurore Richard, France Bleu Berry

Ce dimanche 1er juillet est la première journée où les automobilistes doivent rouler à 80 km/h sur les routes secondaires, au lieu de 90 km/h. Dans l'Indre comme dans le reste de la France, ils doivent s'adapter et ralentir, sans pour autant être convaincus par cette mesure.

Cette nouvelle limitation de vitesse s'applique sur les routes secondaires à double sens et sans séparateur central
Cette nouvelle limitation de vitesse s'applique sur les routes secondaires à double sens et sans séparateur central © Maxppp - Maxppp

Indre, France

Depuis ce dimanche 1er juillet, il faut rouler à 80 km/h sur les routes secondaires et non plus à 90 km/h. Les automobilistes ont dû changer leurs habitudes et ce, dès le premier jour de la mise en application de cette mesure. Dans l'Indre, les conducteurs qui ont emprunté la départementale 943, de Châteauroux à Buzançay, ont donc roulé un peu moins vite mais sans grande conviction.

" _Ça n'avance pas, les moteurs souffrent_. J'ai une moto puissante et à 90, c'était déjà juste alors à 80, c'est encore pire ", explique Manuel, qui revient tout juste d'Espagne et où il a pu rouler jusqu'à 100 km/h sur certaines routes secondaires. Certains conducteurs craignent que cela fasse flamber leur consommation de gazole notamment, qu'il faille faire le plein plus souvent et donc dépenser plus. 

Ça n'avance pas !", Manuel, un motard 

" On regarde plus le compteur que la route. C'est dangereux mais on n'a pas le choix sinon c'est le permis qui saute ", regrette Nicolas, un habitant de Buzançay. En respectant cette nouvelle limitation de vitesse, cela veut dire que le trajet en voiture est allongé de quelques minutes. Rien de grave pour certains mais un vrai problème pour d'autres, pour ceux qui effectuent plusieurs dizaines de kilomètres afin de se rendre sur leur lieu de travail par exemple.