Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Indre-et-Loire : 51 plaintes déposées par les pisseurs involontaires de glyphosate au tribunal de Tours

-
Par , France Bleu Touraine

Ce mardi matin, les pisseurs involontaires tourangeaux se sont rendus au tribunal de grande instance de Tours en délégation pour déposer plainte. Au total, 51 plaintes contre les responsables du maintien sur le marché des produits contenant du glyphosate.

Une délégation de pisseurs involontaires de glyphosate devant le tribunal de grande instance de Tours
Une délégation de pisseurs involontaires de glyphosate devant le tribunal de grande instance de Tours © Radio France - ©Marie-Ange Lescure

Tours, France

Ce mardi matin, les pisseurs involontaires de glyphosate* se sont donc rendus en délégation au tribunal de grande instance de Tours  pour déposer cinquantaine et une plaintes"contre les responsables du maintien sur le marché des produits contenant du glyphosate, pour mise en danger de la vie d’autrui, tromperie aggravée et atteinte à l’environnement". 

Tous se sont prêtés à un test urinaire qui a relevé des taux de 0,08 à 2,97 ng/ml (nanogramme par millilitre). Ce qui signifie que certains ont un taux trente fois supérieur au seuil toléré - 0,1 ng/ml correspond à la valeur maximale autorisée pour un pesticide dans l’eau -  

Toutes les tranches d'âge sont représentées

Parmi ces plaignants, Christelle habite avec sa famille à Montlouis-sur-Loire. D'un côté de son habitation : la Loire à Vélo, de l'autre : des vignes et pour elle un taux de présence de glyphosate dans ses urines de 1,23 ng/ml. "Avec mon mari, nous faisons des circuits à pied ou à vélo dans les environs, et nous pouvons observer régulièrement les épandages dans les vignes. Je suis allée à la mairie de Montlouis pour poser la question de la réglementation sur ces épandages à proximité des habitations, mais je n'ai toujours par de réponse et j'ai donc décidé de participer à cette action et d'aller jusqu'à déposer plainte" explique la jeune femme avec à la main sa plainte qu'elle a ensuite déposé au greffe du tribunal.

Au total, 3.600 plaintes au niveau national

Les 51 plaintes déposées ce mardi matin ont en fait été sélectionnées par la coordination des pisseurs involontaires tourangeaux pour être représentatifs de leur collecte : "Toutes les tranches d'âge sont représentées, la plus jeune a 4 ans et le plus âgé 66 ans" explique François Lafourcade le coordonnateur du collectif tourangeau "ensuite il y a parité entre hommes et femmes, mais également entre les résidents de la Métropole de Tours et les ruraux" .

Ces cinquantaine et une plaintes vont rejoindre les 3.600 autres plaintes déposées au niveau national. Les pisseurs involontaires veulent mener une action collective qui devrait être jugée par le pôle santé publique à Paris. 

*campagneglyphosate37@bisaplus.fr