Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre-et-Loire : Action Enfance crée 30 places d'accueil nouvelles pour les enfants en danger

-
Par , France Bleu Touraine

Action Enfance existe depuis plus de 60 ans. Pour faire face à l'explosion des appels d'urgence pendant le confinement, elle vient d'ouvrir 30 nouvelles places à Amboise et Pocé-sur-Cisse.

L'une des maisons d'accueil d'urgence à Amboise
L'une des maisons d'accueil d'urgence à Amboise - Action Enfance

Avec le confinement, les appels au 119 ont augmenté de 89% du 13 au 19 avril par rapport à la même période en 2019.  Et ils ont augmenté de 60% depuis le début du confinement. Le 119 c'est le numéro qui permet de signaler des violences sur les enfants. 92 enfants ont bénéficié d'un placement en urgence pour assurer leur protection depuis le début du confinement. C'est pour cela qu'Action Enfance vient d'ouvrir 30 nouvelles places d'accueil à Amboise et à Pocé-sur-Cisse, là où existent déjà deux villages d'enfants. Ces places se trouvent dans d'autres structures, notamment dans le château de Pocé-sur-Cisse. Elles permettront d'accueillir des enfants venus de cinq départements, l'Indre-et-Loire, le Loiret, la Vienne, l'Essonne et Paris.

Le château de Pocé-sur-Cisse devenu en partie accueil d'urgence
Le château de Pocé-sur-Cisse devenu en partie accueil d'urgence - Action Enfance

Dix enfants sont attendus d'ici le week-end

"Nos établissements étant complets, on s'est dit qu'il fallait aider les départements à trouver des solutions. Mais ce sont des places d'accueil vraiment en urgence c'est-à-dire pour trois mois jusqu'à l'été" explique François Vacherat, le directeur général d'Action Enfance. Les deux premiers enfants placés par décision de justice sont déjà arrivés mercredi 22 avril à Amboise et Pocé-sur-Cisse. Quatre autres sont attendus vendredi, et encore quatre autres samedi. Parmi les causes de ces placements, la maltraitance mais aussi l'hospitalisation d'un parent à cause du coronavirus. Certains enfants étant d'ailleurs aussi contaminés, explique François Vacherat.

Certains de ces enfants pourraient être porteurs du coronavirus

"On a des enfants dont la maman est hospitalisée pour le Covid-19 et où il n'y a personne pour s'occuper d'eux" précise François Vacherat. "L'accueil de ces enfants sera particulier parce qu'ils peuvent être eux-mêmes contaminés et être transmetteur du virus, il faudra donc en tenir compte dans les structures d'accueil". Action Enfance a recruté des éducateurs familiaux pour encadrer ces enfants à Amboise et Pocé-sur-Cisse, elle a aussi fait appel à une dizaine de bénévoles au niveau local. Action Enfance existe depuis plus de 60 ans. Cette fondation accueille, protège et éduque des enfants séparés de leurs parents par décision de justice.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu