Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre-et-Loire : Attention aux agents routiers sur l'autoroute des vacances

-
Par , France Bleu Touraine

Tandis que beaucoup vont prendre les routes ce samedi 18 juillet, les gendarmes alertent sur les risques de conduites dangereuses. Ils mettent notamment en garde sur les accidents dont sont victimes les agents routiers toutes les semaines.

Un agent routier (illustration)
Un agent routier (illustration) © Maxppp - PHOTOPQR/LE PARISIEN

Ce samedi 18 juillet est l'un des plus gros jour de départ en vacance de l'été. Bison futé voit rouge sur l'ensemble du pays. La semaine dernière, samedi 11 juillet, déjà il y a eu jusqu'à 15 kilomètres de bouchons entre Tours et Monts. Il fallait plus d'une heure pour traverser la ville. 

Avec ce trafic très dense, les gendarmes attirent plus que jamais l'attention des automobilistes sur la nécessité de respecter le code de la route. "Les nouvelles voitures sont de plus en plus confortables, on est un peu comme dans un canapé et certaines personnes ont tendance à monter dans leurs véhicules comme ils sont dans leur canapé devant la télévision", remarque le gendarme Ribouillault, membre du peloton motorisé de Monnaie. 

"Le manque d'attention est flagrant" 

Mais les gendarmes alertent aussi sur la vigilance toute particulière à apporter aux agents routiers. Dans leurs camions jaunes fluo, ils ont pour mission de sécuriser l'autoroute notamment lorsqu'il y a un accident. Mais ils sont très souvent victimes de sur-accidents. "Quand l'accident vient de se produire, on essaie d'avertir comme on peut avec nos feux bleu ou les feux orange de cofiroute mais ça n'est jamais suffisant et il y a un risque de sur-accident avec des personnes qui sont au téléphone ou avec des chauffeurs routiers qui ont conduit depuis plusieurs heures et qui ne sont pas toujours attentifs. Cela arrive toutes les semaines. L'année dernière il y en a eu une cinquantaine et là on en est déjà à 38 camions de confiroute qui se sont fait percuter." raconte le gendarme Ribouillault.

Les camions des agents routiers sont placés en première ligne lorsqu'un accident se produit et ce sont donc les premiers touchés. Vincent est agent routier, il raconte l'accident dont il a été victime sur l'A10 à côté de Château-Renault le 7 décembre dernier lors d'une ronde de sécurité. 

Vincent, agent routier, raconte son accident sur l'A10

Le trentenaire a été percuté par un automobiliste qui s'est endormi au volant, à 150 km/h,  en voulant le doubler. "Malheureusement dans 90% des cas c'est de l'endormissement, de la somnolence. Les gens se disent "je suis bientôt arrivé, je ne vais pas m'arrêter" alors que l'on a des aires toutes les 15 minutes en moyenne mais les gens sont un peu tous pareils et c'est comme ça qu'un drame arrive" témoigne Vincent.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess