Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Centenaire de la Première Guerre mondiale

Indre-et-Loire : des élèves du collège de Descartes nettoient le monument aux morts avant les cérémonies du 11 novembre

mardi 6 novembre 2018 à 5:31 Par Marie-Ange Lescure, France Bleu Touraine

Huit jours avant les cérémonies du 11 novembre qui célébreront le centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, des élèves du collège Roger Jahan de Descartes ont passé leur matinée du lundi 4 novembre à nettoyer le monument aux morts : une leçon d'Histoire et un travail de mémoire.

Des élèves de 3ième du collège Roger Jahan de Descartes ont décidé de nettoyer le monument aux morts avant les cérémonies du 11 novembre
Des élèves de 3ième du collège Roger Jahan de Descartes ont décidé de nettoyer le monument aux morts avant les cérémonies du 11 novembre © Radio France - Marie-Ange Lescure

Descartes, France

A la rentrée de septembre avec leur professeur d'Histoire, ce groupe d'élèves de Troisième du collège Roger Jahan de Descartes, avait déjà étudié l'architecture et les symboles du monument aux morts de la commune. En étudiant le monument, ils ont également fait des recherches sur leurs grands-pères ou arrières-grands-pères.  

Un nettoyage du monument aux morts en signe de respect 

Victor Fressart est le professeur d'Histoire qui a accompagné ses élèves dans leurs recherches :"Au mois de septembre, on a étudié l'architecture du monument et de ses symboles. On a aussi étudié les fiches de décès des poilus Descartois inscrits sur le monument. Et les élèves ont trouvé que le monument avait besoin d'un petit rafraîchissement. Ils ont tous, dans cette classe-là, des ancêtres qui ont combattu, certains même qui sont morts pendant la Première Guerre mondiale"

"La Première Guerre Mondiale a été photographiée, filmée et donc pour ces élèves, 100 ans ce n'est pas si vieux" Le professeur d'Histoire

Les collégiens portent des masques sur le nez et la bouche pour se protéger de la poussière, ils ont des brosses, du papier de verre et ils frottent avec ardeur pour faire disparaître la teinte grisâtre du monument aux morts. Ce sont eux qui ont décidé d'entreprendre ce nettoyage avant les cérémonies du 11 novembre : "Je trouve que c'est un joli geste pour la commune et un hommage à ceux qui ont donné leur vie pour la Patrie" explique ce collégien. 

Beaucoup d'émotion chez les adultes qui assistent à ce nettoyage

Le geste de ces élèves a beaucoup ému Michel Carré ancien combattant venu au monument aux morts représenter ces camarades de combat : "C'est une très belle initiative, il y a là parmi ces jeunes, les petits-enfants, les arrières petits-enfants de nos poilus".  

Pour le maire de Descartes, qui a prévu quelques viennoiseries pour réconforter les élèves, ce nettoyage est un travail de mémoire : "L'idée était de faire participer la jeunesse. Ils n'ont pas connu de grand-père ni d'arrière-grand-père qui ont fait cette guerre et pour eux, c'est donc un moment d'histoire qu'il faut mettre dans la mémoire de chacun". 

Le travail de recherche sur ce monument a permis à certains élèves de découvrir leur propre histoire familiale :"En étudiant ce monument aux morts", explique une jeune collégienne "j'ai découvert un nom Prouteau et en fait j'ai découvert que la soeur de ma mère avait épousé un Prouteau, donc la personne inscrite sur le monument aux morts appartient à ma famille par alliance".  

Ils seront bien évidemment présents le 11 novembre pour commémorer le centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale.  Au printemps, pour poursuivre l'étude de l'Histoire, ils se rendront à vélo, jusqu'à Maillé. En avril 2019, la mairie de Descartes leur offrira un voyage de deux jours sur les plages du Débarquement en Normandie.