Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Indre-et-Loire : des jeunes volontaires du service national universel découvrent la gendarmerie

Par

29 volontaires tourangeaux du SNU (service national universel) ont découvert le monde de la gendarmerie, au cours d'un stage d'une semaine, à la base aérienne de Tours. Ces jeunes cadets de 15 à 17 ans ont notamment été formés à la prévention du harcèlement scolaire.

Les jeunes cadets du SNU engagés auprès de la gendarmerie d'Indre-et-Loire ont collectivement travaillé autour de la prévention du harcèlement scolaire. Les jeunes cadets du SNU engagés auprès de la gendarmerie d'Indre-et-Loire ont collectivement travaillé autour de la prévention du harcèlement scolaire.
Les jeunes cadets du SNU engagés auprès de la gendarmerie d'Indre-et-Loire ont collectivement travaillé autour de la prévention du harcèlement scolaire. © Radio France - Chloé Martin

Ils ont choisi la gendarmerie. 29 volontaires tourangeaux du service national universel (SNU) effectuent leur mission d'intérêt général auprès des gendarmes d'Indre-et-Loire. Avant d'intégrer des brigades, ces lycéens de 15 à 17 ans ont passé la semaine du 25 au 29 octobre en stage, accueillis à la base aérienne militaire de Tours.

Publicité
Logo France Bleu

Discipline et cohésion

"J'ai choisi la gendarmerie pour la discipline, la rigueur, et cet esprit de cohésion", explique Louane. La jeune femme souhaite également devenir gendarme. Ce stage, qui est la deuxième phase du SNU, après le stage de cohésion en juin dernier, lui permet donc de mieux connaître cet univers. "On le connaît en tant que civils, mais sans savoir tout ce qu'il y a derrière".

Ils viennent chercher un cadre de vie structuré - colonel Christian Potel

Découverte du monde militaire, levée des drapeaux, activités physiques (course d'orientation, arts martiaux...), ou encore apprentissage du tir... Pendant cinq jours, les volontaires aperçoivent le fonctionnement de la gendarmerie. "On est tous en même uniforme. On oublie un peu les différences. Quand on marche au pas ou quand on chante la Marseillaise, ça renforce la cohésion", apprécie Laura.

Marche en rangs, levée des drapeaux et Marseillaise, les volontaires du SNU viennent chercher discipline et cohésion au sein de la gendarmerie d'Indre-et-Loire.
Marche en rangs, levée des drapeaux et Marseillaise, les volontaires du SNU viennent chercher discipline et cohésion au sein de la gendarmerie d'Indre-et-Loire. © Radio France - Chloé Martin

Une découverte de la diversité des corps de la gendarmerie

Tous ne veulent pas forcément devenir gendarmes ou militaires, mais "ils viennent chercher un cadre de vie structuré et aiment cette rigueur", remarque le colonel de réserve Christian Potel, en charge de ce stage. L'occasion aussi pour eux de découvrir la diversité des métiers au sein de la gendarmerie. 

"Après ce stage, ils iront visiter des unités spécialisées et on a la chance d'en avoir beaucoup dans le département. Une brigade fluviale, une brigade cynophile, une section hélicoptère, une antenne GIGN, des techniciens en police technique et scientifique...", énumère le colonel.

Des jeunes volontaires formés à la prévention du harcèlement scolaire

Ces passages en brigade permettront aussi à ces cadets de la gendarmerie de faire de la prévention sur le harcèlement scolaire. Pendant le stage, ils ont dû réfléchir collectivement à un flyer. "On a décidé de mettre plusieurs mots-clés sur l'affiche, le nombre d'enfants harcelés et des numéros à contacter", décrit Soline. 

Les jeunes engagés ont été formés par la maison de protection des familles , une unité spécialisée de la gendarmerie pour lutter contre les violences, notamment sexuelles et contre les enfants. "J'ai été victime pendant de longues années de harcèlement scolaire. Grâce à ce stage, je peux directement le combattre. C'est un projet que j'ai pris très au sérieux", témoigne Diane. A leur tour ensuite de distribuer ce flyer, dans les brigades les plus proches de chez eux. "Ça nous permet d'aller au contact de la population et de pouvoir discuter du sujet", indique Louane. 

Cette mission d'intérêt général se terminera à la fin de l'année scolaire. Ceux qui le souhaitent pourront ensuite intégrer la réserve de la gendarmerie, après une dernière formation, une fois qu'ils auront 18 ans. 

Ma France : s'adapter au coût de la vie

Vous constatez l'augmentation constante des prix et la diminution de votre pouvoir d'achat ? Vous avez trouvé des astuces, des bons plans, vous avez changé certaines de vos habitudes pour vous adapter à l'inflation ? Réparation, covoiturage, location, échanges de services... France Bleu, en partenariat avec Make.org , vous invite à partager vos idées originales et solutions concrètes du quotidien, et à donner votre avis sur celles d'autres citoyens. Trouvons ensemble les moyens de faire face à la vie chère !

Publicité
Logo France Bleu