Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre-et-Loire: deux députées expliquent pourquoi elles sont "pour ou contre" StopCovid

-
Par , France Bleu Touraine

Sabine Thillaye, députée de la 5ème circonscription d'Indre-et-Loire, a voté contre l'application StopCovid à l'issue du débat de mercredi à l'Assemblée Nationale. Sophie Auconie, députée de la 3ème circonscription, a voté pour. Elles s'expliquent sur leur vote.

l'application StopCovid
l'application StopCovid © Radio France - Jérôme Colombain

Le débat ne sera jamais clos mais la traçabilité du virus passera bien par l'application StopCovid. Mercredi 27 mai, l'Assemblée nationale a voté en majorité pour cet outil, pourtant décrié par l'opposition et quelques "marcheurs frondeurs". StopCovid c'est cette application gratuite que seuls les personnes volontaires pourront télécharger sur leur portable et qui tracera la présence du virus dans leur environnement immédiat. Sur les 5 députés d'Indre-et-Loire, seule Sabine Thillaye a voté contre. L'ex-députée LREM passée au groupe Ecologie, Démocratie, Solidarité, explique pourquoi.

Trop d'incertitudes sur l'efficacité de cette application et sur sa cybersécurité

"Aujourd'hui, dit la députée, nous ne sommes pas encore sûrs que cet outil StopCovid ne pourrait pas être dévoyé par des pirates informatiques et nous ne sommes pas certains de son efficacité".

Sabine Thillaye devant l'hémicycle
Sabine Thillaye devant l'hémicycle © Radio France

C'est super commode d'avoir certains outils pour tracer le virus mais qu'en-est-il de l'impact et de la cybersécurité?-SabineThillaye

Elle ajoute: "Je suis toujours très prudente lorsqu'il s'agit du secret de nos données et du respect des libertés individuelles". "En outre, je pense que nous aurions dû développer une application véritablement européenne."

StopCovid est un moyen de lutte contre le virus tout à fait acceptable 

La députée UDI Sophie Auconie a voté, elle, favorablement à la mise en oeuvre de StopCovid comme les députés LREM de Touraine. Elle confie que ce n'était pas sa décision initiale mais qu'elle a été convaincue par les améliorations apportées à l'application.

"D'abord, explique Sophie Auconie, StopCovid est en accès libre c'est-à-dire qu'elle n'est accessible que sur la base du volontariat, si on ne s'inscrit pas il n'y a ni sanction, ni contrainte". 

Sophie Auconie, députée de la 3ème circonscription d'Indre-et-Loire
Sophie Auconie, députée de la 3ème circonscription d'Indre-et-Loire - Page Face Book Sophie Auconie

Il n'y a aucun stockage de données et tout est fait sous anonymat-Sophie Auconie

"Et enfin, la période de mise en oeuvre de cette application est très encadrée." Sophie Auconie conclue qu'à son sens, il est extrêmement important que du point de vue sanitaire, économique et social,"nous ne repartions pas sur une seconde vague d'épidémie et qu'on s'en donne tous les moyens".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess