Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Indre-et-Loire: faut-il être inquiet pour le pont de Cormery?

-
Par , France Bleu Touraine

Une lettre adressée au président du conseil départemental d'Indre-et-Loire relance le débat sur la déviation de la commune de Cormery et sur la situation de son pont rudement mis à l'épreuve par les traversées de poids lourds de 44 tonnes.

La traversée de Cormery par les poids lourds photographiée par le collectif SOS Cormery
La traversée de Cormery par les poids lourds photographiée par le collectif SOS Cormery - SOS Cormery

L'état du pont de Cormery sur la D943 inquiète le collectif SOS Cormery-Truyes qui vient d'écrire à Jean-Gérard Paumier, le président du conseil départemental d'Indre-et-Loire. C'est la catastrophe de Mirepoix-sur-Tarn qui a soulevé les inquiétudes. Le collectif décrit le pont de Cormery: des joints dégradés, de l'eau qui ruisselle, des poids lourds de 44 tonnes qui circulent dessus quotidiennement, et surtout il se demande si ce pont est bien contrôlé et quand ont eu lieu les derniers contrôles. Les inquiétudes liées à la traversée de Cormery par 1800 poids lourds chaque jour et les craintes soulevées par les capacités du pont ne sont pas nouvelles, elles resurgissent à chaque nouvel évènement d'actualité.

Actuellement, on voit qu'il y a des joints qui ont souffert, il y a des ruissellements, des espèces de stalactites. On ne sait pas de quand datent les contrôles et est-ce que le pont a été fait pour supporter les passages quotidiens de 1800 poids lourds? -Emmanuelle Castaldi, la secrétaire de l'association SOS Cormery-Truyes

Le maire de Cormery, Antoine Campagne, déclare lui aussi qu'il est plus qu'urgent de faire un audit du pont et d'en interdire l'usage aux poids lourds. Il demande d'ailleurs et depuis longtemps que la traversée de Cormery soit interdite aux camions.

Jean-Gérard Paumier, le président du conseil départemental, a répondu point par point aux inquiétudes par un courrier daté du mardi 26 novembre dans lequel il explique que le pont est régulièrement contrôlé et qu'il est autorisé aux plus de 44 tonnes.

Le pont est visité tous les ans par un spécialiste des ouvrages d'art qui effectue un examen visuel complet et note les désordres relevés. Il fera l'objet d'une inspection détaillée en 2020 par le bureau ESIRIS retenu après consultation. De manière générale, ce pont est en bon état structurel -Jean-Gérard Paumier

Quant aux charges que le pont de Cormery peut supporter, là aussi le président du conseil départemental dément les affirmations alarmistes de SOS Cormery-Truyes.

Le pont de Cormery date de 1903 pour ses arches en maçonnerie et de 2004 pour son tablier. Ce tablier constitué d'une dalle générale de répartition en béton armé est dimensionné aux charges militaires de 120 tonnes. Il est tout à fait apte à recevoir des camions de 44 tonnes et plus. La Direction Départementale des Territoires a vérifié  sa capacité portante en faisant passer des convois exceptionnels de 120 tonnes. 

Il y a plus de 800 ponts en Touraine. En 2019, un plan de 13 millions d'euros a été voté par le département pour les restructurations de gros ouvrages. Le pont de Bléré et celui de Chisseaux ont été refaits en 2019. L'année prochaine, 4,9 millions seront consacrés à de gros ouvrages à La Celle- Saint-Avant, à Château Renault, et à Civray.  Le petit entretien annuel fait l'objet de 650 000 euros par an. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu