Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre-et-Loire : la maire de Sepmes exaspérée par l'intrusion des gens du voyage

-
Par , France Bleu Touraine

Entre colère et impuissance des élus face aux occupations illégales de campements de gens du voyage qui se multiplient en Indre-et-Loire depuis plusieurs mois. A Sepmes entre Ligueil et Descartes une centaine de caravanes a élu domicile sur le stade, l'air de camping et la zone artisanale.

Les caravanes sur l'un des terrains de football de Sepmes
Les caravanes sur l'un des terrains de football de Sepmes - Régine Rezeau

On ne compte plus les entrées par effraction sur des terrains municipaux de la part des gens du voyage en Indre-et-Loire. Dernière en date il y a une semaine dans le petit village de Sepmes entre Ligueil et Descartes. Une centaine de caravanes s'est installée sur le stade, l'air de camping ou encore la zone artisanale de la commune, de quoi mettre en colère madame la maire qui a fait ses comptes, les dégradations de toute nature vont coûter près de 6 000 euros, un vrai budget pour cette petite commune d'un peu plus de 600 habitants.

Depuis le 6 juin c'est la 5e fois que des gens du voyage débarquent à Sepmes et à chaque fois ou presque des intrusions sont constatées, que ce soit dans les bâtiments municipaux, terrains de football sans parler des consommations excessives d'eau et d'électricité. Sans trop de conviction Régine Rezeau a sécurisé les lieux : "on a fait des tranchées, on a acheté en catastrophe des blocs de béton mais ce n'est pas la solution car c'est bloquer le passage sur la commune et on sait que ce sont des gens qui vont aller s'installer sur une commune voisine, ce n'est donc pas satisfaisant, nous n'avons pas les moyens légaux de les faire partir".

Des caravanes installées aussi sur la zone artisanale 

Le carrossier Carl Georget qui est sur la zone artisanale explique avoir vu certains de ses clients faire demi-tour : "les voitures que je voyais arriver faisaient demi-tour au bout du chemin, il est vrai que lorsque l'on a un attroupement de gens qui se trouvent juste devant le garage, cela peut les dissuader de venir avec leur voiture à l'atelier".

Même si Régine Rezeau a écrit à la préfète d'Indre-et-Loire, la maire de Sepmes ne se fait pas trop d'illusions. Face à ce problème qui devient récurrent, madame la maire demande à l'Etat d'être plus réactif dans ses interventions.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess