Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre-et-Loire : les EHPAD se préparent aux fortes chaleurs tout en respectant les mesures anti Covid-19

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

En Touraine, le thermomètre va atteindre les 39 degrés ce vendredi 31 juillet. Dans les maisons de retraite, une organisation est mise en place pour protéger les résidents de la chaleur. Ce dispositif se superpose aux mesures sanitaires déjà en place pour lutter contre le COVID 19.

L'EHPAD des Trois Rivieres à Tours Nord se prépare à affronter les fortes chaleurs en pleine crise sanitaire
L'EHPAD des Trois Rivieres à Tours Nord se prépare à affronter les fortes chaleurs en pleine crise sanitaire © Radio France - Manon Derdevet

Du soleil et de la chaleur. Voilà en deux mots le programme de la semaine en Touraine comme presque partout en France. Cette semaine, le thermomètre va grimper pour atteindre 33 degrés jeudi 30 juillet et même 39 degrés à Tours vendredi 31 juillet. Ces températures caniculaires obligent les maisons de retraites à s'adapter. Comme pour chaque pic de chaleur, un dispositif est mis en place pour protéger les résidents. Mais cette année il faut aussi compter avec la crise sanitaire du Covid-19.

Comment concilier les mesures anti coronavirus et les mesures contre la chaleur ? A l'Ehpad des Trois Rivières à Tours Nord, on s'organise. 

Pas de climatiseur quand un résident est dans la pièce

Rideau baissé pour ne pas laisser entrer le soleil, de l'eau à volonté et des ventilateurs dans les chambres, David Clément, le directeur adjoint de l'EHPAD, sait comment gérer les canicules même si cette année, il faut changer les habitudes."On a reçu des consignes de l'ARS pour que l'utilisation des climatiseurs soit faite lorsque les résidents ne sont pas présents dans les espaces. Le climatiseur peut être un élément qui propage les postillons et autre possible virus" détaille-t-il.

Ces climatiseurs sont dans les salles communes dans lesquelles se répartissent les 84 résidents de l'établissement. Ils sont 21 par étage. Et ils respectent les gestes barrières le plus possible selon Liliane Roy, 91 ans. "On fait attention et lorsque l'on va au jardin, si on se groupe, on reste à distance, nos chaises sont bien à un mètre les unes des autres" raconte cette résidente. 

Masque obligatoire pour le personnel et hydratation constante des résidents

Même avec la chaleur elle sort le plus possible de sa chambre avec son masque. Un masque obligatoire pour le personnel, Morgane infirmière se prépare à affronter la chaleur : "les personnes âgées n'ont souvent pas la sensation de soif, on essaie de les stimuler au mieux" explique-t-elle. Les soignants leur propose un brumisateur, ou une alimentation à base de produits frais, de glaces ou de yaourts par exemple. Mais elle craint un épisode trop violent, "on essaie de garder quand même des mesures de protection par rapport au COVID, de plus redoubler de vigilance par rapport à la canicule, ça va être un peu compliqué mais nous allons faire en sorte que cela se passe bien."

L'équipe de l'EHPAD rassure les résidents car cet épisode de chaleur ne va durer que quelques jours. Mais la direction se prépare aussi à l'éventualité du pire scénario : une deuxième vague et une canicule en même temps.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess