Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre-et-Loire : près de 600 bénévoles d'un jour participent à la collecte des Restos du Cœur ce week-end

-
Par , France Bleu Touraine

La collecte nationale des Restos du Coeur a débuté ce vendredi 5 mars. En Indre-et-Loire, le nombre de bénévoles a gonflé cette année avec près de 600 nouveaux volontaires d'un jour. Parmi eux, de nombreux jeunes.

La collecte des Restos du Coeur a débuté ce vendredi, notamment au Carrefour des Atlantes à Saint-Pierre-des-Corps.
La collecte des Restos du Coeur a débuté ce vendredi, notamment au Carrefour des Atlantes à Saint-Pierre-des-Corps. © Radio France - Virginie Vandeville

Top départ de la collecte des Restos du Cœur, ce vendredi. Jusqu'à dimanche, l'association appelle les clients de 120 magasins à donner des denrées alimentaires et des produits d'hygiène pour les bénéficiaires, de plus en plus nombreux avec la crise sanitaire. Dès ce matin, les bénévoles étaient sur le pont, notamment dans la galerie marchande des Atlantes à Saint-Pierre-des-Corps. 

Installés à l'entrée et à la sortie des caisses de l'hypermarché Carrefour, 13 bénévoles saluent les clients. À chaque échange, ils donnent des flyers, sur lesquels sont indiqués les produits les plus utiles aux bénéficiaires de l'association. Une prise de contact qui n'est pas toujours évidente pour les petits nouveaux. Ils sont d'ailleurs une majorité dans les rangs. C'est bien plus que l'année dernière.

On a même dû refuser des gens

"Cette année, nous avons 600 bénévoles d'un jour qui se sont rendus disponibles le temps d'une journée ou tout le weekend. C'est 30  % de plus que lors de la collecte de 2020. On a même dû refuser des gens", explique Michel Flamé, le président des Restos du Cœur d'Indre-et-Loire. 

Parmi ces bénévoles, on retrouve surtout des jeunes et des étudiants comme Alice. À 19 ans, elle étudie le droit à Tours. C'est la crise sanitaire qui l'a poussée à se lancer. "Je n'avais jamais été vraiment intéressée avant cette période un peu particulière. Cela me permet de retrouver du lien social que l'on a un peu perdu. Cela fait du bien de rencontrer et de parler avec du monde. Et puis de me dire que je fais une bonne action, cela fait du bien au cœur", sourit l'étudiante venue avec Pauline, une copine de promo. 

Cette autre étudiante voulait faire du bénévolat depuis quelque temps déjà. Elle a profité de ses vacances pour se rendre disponible. "Je ne suis pas dans le besoin et je me dis qu'avec cette crise, il y a beaucoup de gens qui n'ont pas les moyens. Je le fais aussi pour mes amis qui sont eux en détresse", ajoute Pauline. 

Un démarrage en douceur aux Atlantes

Avec ces jeunes bénévoles, il y a aussi des plus anciens, perplexes sur le peu de donateurs en ce début de campagne. "D'habitude, on n'arrête pas, là c'est autre chose", souffle un bénévole, mobilisé chaque année depuis dix ans pour la collecte aux Atlantes. Avec la crise et la fermeture de la galerie marchande des Atlantes, Michel Flamé s'attend à une baisse des dons. Mais Cécile pourrait le contredire. Cette cliente a rapporté un caddie entier de produit. "Je ne peux pas aider car je travaille, alors cela est ma contribution."

En 2020, dans cet hypermarché de Saint-Pierre des Corps, le président des Restos du Cœur d'Indre-et-Loire assure avoir réussi à collecter 4,3 tonnes de denrées. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess