Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Indre : il y a de moins en moins de bénévoles motivés pour s'engager dans la vie locale

jeudi 11 avril 2019 à 12:44 Par Frederic Denis, France Bleu Berry

Près des trois quarts des Français assurent ne pas être impliqués dans la vie locale. Résultat du baromètre IFOP, Pélerin, France Bleu. L'engagement local semble en berne. Nous avons rencontré la fondatrice du centre du bénévolat de Châteauroux qui nous donne ses impressions sur le sujet.

Marie-Thérèse Guillemont a fondé le centre du bénévolat de Châteauroux en 1986
Marie-Thérèse Guillemont a fondé le centre du bénévolat de Châteauroux en 1986 © Radio France - Frédéric Denis

Châteauroux, France

Selon le baromètre IFOP pour le magazine Pélerin et pour France Bleu publié ce jeudi, 72% des Français assurent ne pas être impliqués dans la vie locale, même si les deux tiers jugent leur territoire dynamique. On tombe à 56% pour les communes rurales, c'est à dire de moins de 2000 habitants. 

Dans cette enquête, nous apprenons aussi que les Français auraient envie, en priorité, de s'impliquer pour la protection de l'environnement, la solidarité envers les exclus et pour la défense et la préservation du patrimoine. 

Seulement 28% des Français engagés localement, ça n'étonne pas Marie-Thérèse Guillemont. Cette habitante de Châteauroux de 86 ans est engagée dans des associations depuis son adolescence. Elle a d'ailleurs fondée le centre du bénévolat de Châteauroux en 1986. Elle est toujours présidente d'honneur de cette structure qui aiguille les personnes voulant devenir bénévole vers une cinquantaines d'associations dans l'Indre. 

Mais Marie-Thérèse Guillemont constate, un peu dépitée, le désengagement des Indriens dans la vie associative

Il y a moins de personnes qui se présente au centre du bénévolat de Châteauroux aujourd'hui qu'il y a cinq ans selon Marie-Thérèse Guillemont

Pour Marie-Thérèse Guillemont, être bénévole, c'est avoir envie de s'ouvrir aux autres. Elle a par exemple été visiteuse de prison à la centrale de Saint-Maur près de Châteauroux. Elle a rendu visite à un détenu une fois par an pendant treize ans. Une expérience humaine unique selon la présidente d'honneur du centre du bénévolat de Châteauroux.