Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société

Indre : l'association Château'roule aide des migrants à réparer leurs vélos

samedi 26 janvier 2019 à 16:06 Par Aurore Richard, France Bleu Berry

L'association Château'roule souhaite promouvoir le vélo dans la ville de Châteauroux. Dans son nouvel atelier, les bénévoles veulent enseigner aux Castelroussins comment réparer leur bicyclette. Ce samedi 26 janvier, ils ont commencé par aider un groupe de migrants.

L'association Château'roule souhaite accueillir de nombreux Castelroussins dans son nouvel atelier, rue des Belges.
L'association Château'roule souhaite accueillir de nombreux Castelroussins dans son nouvel atelier, rue des Belges. © Radio France - Aurore Richard

Châteauroux, France

Un atelier pour aider les migrants à réparer leurs vélos a été organisé par l'association Château'roule ce samedi 26 janvier, à Châteauroux. Les bénévoles ont remis quasi à neuf les bicyclettes et ils ont surtout montré à leurs propriétaires comment faire.  

Des rayons cassés, une chaîne bloquée, des freins qui lâchent... Parmi les vélos amenés par ce groupe de migrants, un grand nombre avait aussi des pneus crevés suite à des actes de vandalisme. Coallia, une association qui vient en aide aux migrants, a donc fourni une vingtaine de pneus et de chambres à air. 

Une dizaine de vélos réparés ce samedi

Château'roule, de son côté, a fourni la main-d'oeuvre. Les spécialistes du vélo ont expliqué comment démonter une chambre à air par exemple, quel outil utiliser plutôt qu'un autre.

"Je sais monter sur le vélo mais je ne sais pas le réparer. Là, je vais apprendre et ensuite, je pourrai le réparer tout seul", explique Paraiso, un jeune Ivoirien. Le but de cette action est en effet de le rendre autonome.

Paraiso, comme Tony, ont besoin d'un vélo qui fonctionne bien pour se déplacer dans la ville, pour leurs démarches administratives, etc. "C'est plus rapide que le bus", reconnaît Tony.