Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Indre : la maire de Reuilly installe des caméras de vidéosurveillance sur sa commune

mardi 28 août 2018 à 7:45 Par Jonathan Landais, France Bleu Berry

Quatorze caméras de vidéosurveillance ont été installées début août sur la commune de Reuilly, dans l'Indre.

L'une des caméras a été installée dans le secteur de l'hôtel de ville.
L'une des caméras a été installée dans le secteur de l'hôtel de ville. © Radio France - Jonathan Landais

Reuilly, France

La maire de Reuilly, Nadine Bellurot, a pris la décision d'installer sur sa commune quatorze caméras de vidéosurveillance pour renforcer "la sécurité et la tranquillité" des habitants après une 2017 marquée par plusieurs actes de délinquance.

Des pneus crevés sur quatorze voitures

"Il y a de la délinquance sur Reuilly, de l'incivilité comme dans beaucoup de communes, essentiellement des dégradations sur les biens publics, sur les espaces de jeux, comme le terrain de football... l'année dernière on a eu quand même quatorze voitures qui ont eu des pneus crevés donc c'est aussi atteindre la vie et la tranquillité des individus", déclare Nadine Bellurot, la maire de Reuilly.

Nadine Bellurot, la maire LR de Reuilly - Radio France
Nadine Bellurot, la maire LR de Reuilly © Radio France - Jonathan Landais

"Il y a de la délinquance à Reuilly"

Selon la maire, le café-tabac "Le Paris" a été cambriolé à trois reprises. Il y a déjà eu des rodéos sur la pelouse du stade de football ou encore des dégradations sur le système d'arrosage automatique de la commune. Le grillage de la déchetterie a aussi été arraché plusieurs fois et une benne volée au centre technique municipal.

Un investissement de 150.000 euros

Quatorze caméras pour une commune de 2.000 habitants, n'est-ce pas un peu beaucoup  ? "Nous avons une collectivité qui s'étend avec la Ferté, le Bois Saint-Denis, le cœur de ville... les délinquants ne restent pas forcément juste sur la place du village", explique la maire, "ils peuvent aller dans d'autres coins de la commune, c'est pourquoi nous avons fait un point précis des _zones de délinquance_, les quatorze caméras nous permettent de couvrir l'ensemble des sites".

L'opération a coûté 150.000 euros, dont 35.000 euros financés par le département via le fonds d'animation rurale. Ce montant comprend l'installation des quatorze caméras ainsi que l'aménagement en mairie d'une salle fermée avec un code pour accéder aux vidéos (uniquement sur réquisitions des enquêteurs).