Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Indre : Les défenseurs de la cause animale interpellent les candidats aux municipales

-
Par , France Bleu Berry

Plusieurs associations indriennes proposent aux passants de signer une pétition sur les marchés ces dernières semaines, pour encourager les candidats aux municipales à s'engager en faveur de la stérilisation des chats errants

Plusieurs associations étaient présentes ce samedi sur le marché de Châteauroux
Plusieurs associations étaient présentes ce samedi sur le marché de Châteauroux © Radio France - Gaëlle Fontenit

Difficile de se faire une place ce samedi matin sur le marché de Châteauroux entre les différents partis politiques tractant en vue des municipales. Le collectif animal 36 et l'Ecole des chats peinent à se faire entendre des passants qui rechignent à s'arrêter signer la pétition qu'ils défendent : "Nous profitons du marché et de l'approche des municipales pour sensibiliser à la cause animale. L'objectif est de faire signer cette pétition qui réclame une campagne de stérilisation des chats errants à Châteauroux, pour que la préfecture de l'Indre serve ensuite de modèle à toutes les autres communes du département" explique Dominique, de l'école des chats. 

Les associations de protection des animaux ont dressé un constat inquiétant : de plus en plus de chats errants hanteraient les rues de Châteauroux. "Une femelle peut avoir 4 portées par an avec à chaque fois 3 à 4 petits. Ça va très vite. On peut atteindre des milliers de descendants en quelques années, et cela pose de gros problèmes de santé publique" admet Dominique. 

Frédéric, du Collectif animal 36, explique la démarche des associations : "Nous faisons signer cette pétition aux passants mais aussi aux candidats à l'élection municipale pour ensuite leur remettre sous les yeux, après le scrutin, et les obliger à traduire en acte leur signature. Nous avons des tarifs préférentiels avec des vétérinaires pour faire stériliser les chattes et castrer les chats. C'est évidemment moins radicale qu'une euthanasie. Ensuite, nous les relâchons : comme cela, ils poursuivent la chasse aux souris..."

La pétition est en ligne. Ce samedi 15 février, elle avait déjà réuni plus de 28.000 signatures. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu