Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Indre : les marchés alimentaires pourront être autorisés s'ils respectent plusieurs critères

Par

Dans un communiqué, la préfecture de l'Indre précise les conditions qui peuvent permettre d'autoriser la tenue d'un marché alimentaire dans une commune.

Le marché place de la république ici à Châteauroux a connu une fréquentation à peu près semblable. Les clients ont fréquenté le marché à des heures inhabituelles Le marché place de la république ici à Châteauroux a connu une fréquentation à peu près semblable. Les clients ont fréquenté le marché à des heures inhabituelles
Le marché place de la république ici à Châteauroux a connu une fréquentation à peu près semblable. Les clients ont fréquenté le marché à des heures inhabituelles © Radio France - Sylvain ROGIE

Les marchés alimentaires, qu'ils soient en plein air ou en milieu fermé, sont interdits en France depuis le 23 mars. Mais le préfet de l'Indre vient de préciser que des dérogations peuvent être accordées pour certains marchés alimentaires, "afin de répondre à un besoin avéré et signalé d’approvisionnement de la population". L'intérêt premier reste évidemment le respect des conditions pour éviter la propagation du Covid-19.

Publicité
Logo France Bleu

Le préfet de l'Indre précise les critères qui doivent être respectés pour qu'une autorisation puisse être accordée aux marchés : 

  • Absence dans un rayon d’un kilomètre autour du marché d’une offre alimentaire équivalente (produits maraîchers issus de circuits courts et produits artisanaux locaux notamment)
  • Mise en oeuvre des consignes sanitaires (gestes dits barrières, espacement suffisant des étals, matérialisation au sol des distances entre les clients)
  • Pas plus de 100 personnes présentes de façon simultanée, et pas plus de 20 étals

La vente sur les marchés alimentaires de plants maraîchers (fruits et légumes) est tolérée. Les commerces alimentaires ambulants isolés (foodtrucks, boulangers, bouchers, épiciers et maraîchers notamment) ou groupés jusqu’à trois, sont autorisés sans autre formalité. En revanche, la vente de fleurs et de plantes d’ornement ainsi que celle d’animaux vivants, sont interdites.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu