Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société

Info France Bleu 107.1 | Le radar du passage à niveau de Deuil-Montmagny relève 11 infractions par jour

mardi 7 avril 2015 à 5:00 Par Martine Bréson, France Bleu Paris

Il y a en moyenne 11 infractions par jour au passage à niveau de Deuil-Montmagny dans le Val-d’Oise. Le radar, installé il y a 6 mois, n’arrête pas de flasher.

Le radar accorde trois secondes aux automobilistes pour freiner avant de flasher
Le radar accorde trois secondes aux automobilistes pour freiner avant de flasher © Radio France

Au passage à niveau situé à la limite de Deuil-la-Barre et Montmagny dans le Val-d’Oise, les infractions se multiplient et le radar flashe à tout va. En moyenne, il relève 11 infractions par jour. C’est dans le sens Montmagny / Deuil-la-Barre que le nombre d’infractions est le plus important : 1279 en 6 mois. Dans l’autre sens où la circulation est moins dense, il y en a 663.  En tout cela fait 1942 infractions constatées à ce passage à niveau situé tout près d’un lycée et de plusieurs commerces. C’est beaucoup et c’est inquiétant quand on connait la dangerosité de ce passage à niveau en ville.

Pour être en infraction, il faut se faire flasher deux fois. Une fois avant le passage à niveau, une deuxième fois de l’autre côté. Le code de la route indique que l’on doit s’arrêter dès que le feu se met à clignoter. Beaucoup d’automobilistes ne respectent pas cette règle volontairement et d’autres se font "piéger". Il y a une tolérance de 3 secondes pour traverser et les barrières ne s’abaissent pas immédiatement. De nombreux conducteurs pensent, à tort, avoir le temps de passer et c’est là qu’ils se font "avoir".

Si les infractions sont encore nombreuses, les riverains constatent quand même que les voitures ralentissent plus souvent qu’avant à cet endroit. La sanction est dissuasive. Ceux qui se font flasher à ce passage à niveau perdent 4 points sur leur permis et ils doivent payer une amende de 135 euros.

Ce radar est le premier de ce type à avoir été installé en Ile-de-France. Au premier mars, il y avait près de 60 radars déployés près des passages à niveau dans toute la France.