Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Attentat de Nice

EXCLU - François Hollande rencontre les familles des victimes de l’attentat de Nice

lundi 29 août 2016 à 8:59 Par Sébastien Germain, France Bleu Azur et France Bleu

C'est une information France Bleu Azur. Les familles des victimes de l’attentat de Nice vont pouvoir directement parler au président de la République ce lundi matin.

Des familles de victimes rencontrent ce lundi le président de la République
Des familles de victimes rencontrent ce lundi le président de la République © Maxppp -

Nice, France

Quarante-six jours après l'attentat de Nice, des familles de victimes rencontrent ce lundi le président de la République. C’est la première fois qu’elles seront reçues à l’Elysée.

Elles seront notamment accompagnées par Stéphane Gicquel, le secrétaire général de la Fédération Nationale des Victimes d'Attentas et d'Accidents Collectifs. Il était notre invité ce lundi à 7h50.

« Beaucoup de victimes ont des questions sur l’enquête. »

Pour Stéphane Gicquel, la rencontre entre le président de la République et les victimes de l’attentat de Nice est capitale : « Il est important d’avoir un retour direct des victimes sans le filtre des cabinets ministériels. Ce contact est important pour toutes les victimes. Il faut que François Hollande soit à l’écoute de leur colère. Beaucoup ont des questions, des interrogations sur l’enquête. »

Ce qui va se passer pour les victimes dans les prochains mois

Malheureusement la Fédération nationale des victimes d'attentats et d'accidents collectifs a l’habitude de s’occuper des personnes touchées par les attentats. Elles accompagnent notamment celles des attentats de Paris.

Stéphane Gicquel nous explique ce qui devrait se passer dans les prochains mois : « Très vite, l’enquête va faire plusieurs dizaines de milliers de pages. Si on prend les exemples passés, dans cinq-six mois les juges d’instructions viendront à Nice pour répondre aux questions des victimes. C’est ce qui se fait habituellement en matière de terrorisme. »

Stéphane Gicquel de la Fédération Nationale des Victimes d'Attentas et d'Accidents Collectifs