Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes sur l'A84 : les dégradations ont coûté deux fois moins cher qu'annoncé

vendredi 30 novembre 2018 à 16:59 Par Marc Bertrand, France Bleu Cotentin et France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Les travaux de réparation de l'autoroute A84 et de la RN13 au niveau de l'échangeur de Guilberville dans la Manche ont coûté 104 000 euros, et non pas 200 000 euros comme l'avait indiqué la préfecture dans un premier temps. La DIRNO aurait eu la main trop lourde sur ses premières estimations.

Un gilet jaune (mais ici orange) sur l'échangeur de l'A84 à Guilberville, le 20 novembre.
Un gilet jaune (mais ici orange) sur l'échangeur de l'A84 à Guilberville, le 20 novembre. © Radio France - Marc Bertrand

Guilberville, France

C'est une question qui revient depuis deux jours chez des gilets jaunes : combien a vraiment coûté à l'Etat le blocage de l'autoroute A84 à Guilberville ? La facture des dégâts causés par le blocage de plus de 600 camions pendant quatre jours à partir du 17 novembre sur l'autoroute A84 dans la Manche, au niveau de l'échangeur de Guilberville, a en effet été chiffré quelques jours plus tard par la préfecture. Elle évoquait alors un chiffre de 200 000 euros

Quand nous avons fait évacuer le point de blocage de Guilberville, les équipes techniques de la direction des routes m'ont fait un premier rapport absolument apocalyptique disant qu'on avait de très gros dégâts, ils ont été évalués à ce moment-là autour de 200 000 euros" - Jean-Marc Sabathé

Sauf que c'est une estimation... deux fois trop large. Quand, ce jeudi, cinq gilets jaunes qui ont bloqué Guilberville sont interrogés en garde à vue par la gendarmerie, les enquêteurs leur présentent la facture des dégâts : 104 000 euros. Soit deux fois moins que l'estimation initiale.

Une facture deux fois moins élevée au final

Le préfet de la Manche Jean-Marc Sabathé se défend d'avoir "gonflé" les chiffres des dégâts. Il explique qu'il s'agissait d'une estimation transmise par les équipes de la DIRNO. "104 000 euros", fait-il remarquer, "ça reste une très grosse somme et c'est de l'argent public", tient à noter le préfet. 

Moi je suis un préfet qui dit la vérité, je ne suis pas là pour gonfler les chiffres. Je précise quand même que ce n'est pas une petite somme, avec ça l'Etat aurait pu faire bien d'autres choses"

La DIRNO a dû faire intervenir des engins lourds pour remplacer l'enrobé de la chaussée détruit par les feux de pneus allumés par les manifestants sur au moins sept emplacements, à la fois sur l'A84 et la RN13 au rond-point de Guilberville. Des tracés de signalisation ont dû être refaits et des panneaux remplacés.