Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

INFO FRANCE BLEU. Hervé Morin doit rencontrer samedi une "délégation de gilets jaunes" de Normandie

vendredi 30 novembre 2018 à 20:00 Par Marc Bertrand, France Bleu Cotentin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Le président de la région Normandie Hervé Morin doit rencontrer des gilets jaunes de la région ce samedi matin dans les locaux du Conseil régional à Caen. Plusieurs manifestants de la Manche ont été conviés.

Le président de la région Normandie Hervé Morin.
Le président de la région Normandie Hervé Morin. © Maxppp - Jean-Baptiste Quentin

Caen, France

Le président de la région Normandie Hervé Morin a prévu de rencontrer "une délégation" de gilets jaunes venus de toute la région ce samedi 1er décembre dans la matinée, confirme le service de communication du Conseil régional. Plusieurs gilets jaunes de la Manche ont été conviés, ils viennent "d'Avranches, de Coutances et de Cherbourg". Des représentants ? "Une délégation de gilets jaunes", répète-t-on simplement au Conseil régional. 

Les invités sont-ils des "portes-paroles" ?

Une déléguation de porte-paroles des gilets jaunes qui disent représenter "toute la Manche" expliquait ce vendredi être effectivement en contact avec le conseil régional pour organiser une rencontre. Ils expliquent avoir été nommés après une réunion de désignation "en début de semaine", à Agon-Coutainville, en présence de plusieurs représentants des groupes présents sur les ronds-points de Villedieu, Avranches, Ducey, et Bréhal. Saint-Lô et Cherbourg n'étaient pas présents mais ont été contactés.

On s'est réunis en une sorte d'assemblée, on était une vingtaine, et cinq délégués ont été non-pas élus mais désignés, et parmi eux deux portes-paroles qui s'expriment pour tous les gilets jaunes de la Manche" - Erick

Mais de nombreux gilets jaunes, à Guilberville et à Saint-Lô notamment, n'ont pas entendu parler de la désignation de portes-paroles départementaux. D'autres les connaissent, mais n'ont aucunement voté ou choisi de les désigner. 

Les députés comme courroie de transmission

Des contacts ont eu lieu entre des gilets jaunes et le chef de cabinet du président de région, selon un manifestant manchois lui-même contacté. Comment ont-ils été choisis, et contactés ? Les échanges auraient fait suite à des rencontres entre des gilets jaunes et certains parlementaires, comme le député Les Républicains de la première circonscription de la Manche Philippe Gosselin, le week-end dernier à Saint-Lô. Il aurait transmis des numéros de téléphone à la région. Le cabinet du président de région aurait ensuite demandé à désigner des représentants pour aller rencontrer la région.

Certains groupes ont renoncé à envoyer un représentant à Caen, faute d'avoir eu le temps de s'organiser : "On a eu une heure pour trouver un représentant", explique ainsi un gilet jaune du centre-Manche, "d'autant que c'est très compliqué de trouver quelqu'un qui accepte de se mettre en avant". A Saint-Lô, Laëticia Ledouit, l'une des initiatrice du mouvement saint-lois sur Facebook qui a rencontré le député Philippe Gosselin, confirme : "J'ai été contactée mardi, mais on n'a pas pu se mettre d'accord ensuite sur qui envoyer, et quand la région m'a rappelé, je n'ai pas pu leur donner un nom. Moi j'y aurais bien été, mais j'avais déjà la manifestation organisée sur Saint-Lô qui était prévue, je ne pouvais pas la laisser tomber pour aller à Caen. C'est dommage qu'il n'y ait personne de Saint-Lô pour nous représenter"