Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

INFO FRANCE BLEU : les premières voitures radars privées arrivent dans l'Indre

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Berry, France Bleu

Dans les semaines qui viennent, cinq voitures privées équipées de radars circuleront sur les routes indriennes et flasheront les automobilistes en excès de vitesse.

5 voitures équipées de radars vont flasher sur les routes de l'Indre
5 voitures équipées de radars vont flasher sur les routes de l'Indre © Maxppp - PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

La rumeur bruissait sur les réseaux sociaux : c'est désormais confirmer. Cinq voitures appartenant à une société privée vont désormais arpenter les routes de l'Indre et flasheront les automobilistes en excès de vitesse. Thierry Humbert, directeur du cabinet du Préfet de l'Indre, explique : "Pour l'instant, elles ne procèdent pas à des contrôles. Elles sont en train d'enregistrer des données et de cartographier les routes sur lesquelles elles sont habilitées à actionner leurs radars.  Elles commenceront à flasher dans les semaines à venir."

Ces voitures ne pourront actionner leurs quatre caméras que sur certaines portions de route, fixées par le Préfet. Elles cibleront essentiellement les axes les plus accidentogènes et circuleront exclusivement sur des routes bidirectionnelles sans terre plein central.  Elles pourront circuler tous les jours de l'année, à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit.  Mais impossible de connaitre les axes sur lesquelles ces voitures seront habilitées à flasher. Ce qui pose tout de même question en cas de contestation de la contravention. "La société, dès l'instant où elle viendrait à être sur des routes qui ne figurent pas dans le catalogue fixé par le préfet peuvent se voir infliger des pénalités. Le cahier des charges est très précis" explique Thierry Humbert. Reste que cela sera difficile à prouver, puisque l'automobiliste ne sait pas sur quelles routes ces radars sont habilitées à flasher...

Une marge de tolérance

Ces nouvelles voitures radars appliqueront une marge de tolérance lors des contrôles : +10 km/h sur les axes où la vitesse est limitée à moins de 100 km/h (par exemple, elles ne flasheront qu'au- delà de 80 km/h sur un axe limité à 70 km/h), et +10% sur les axes où la vitesse est limitée à plus de 100 km/h (par exemple, au-delà de 121 km/h sur un axe limité à 110 km/h). Ces voitures ne sont habilitées qu'à contrôler les excès de vitesse : elles ne repèrent aucune autre infraction à la sécurité routière.

Par ailleurs, Thierry Humbert tient à préciser que la société qui a remporté ce marché régional est elle-même très contrôlée : "Cette société a dû répondre à un cahier des charges très précis et n'a pas en dévier. Elle ne peut pas flasher sur les axes non prévus dans la cartographie et le conducteur peut être lui-même contrôlé par les forces de l'ordre.En aucun cas cette société n'est liée à un rendement". En clair, elle n'est pas payée en fonction du nombre d'amendes qu'elle aura contribué à faire dresser. 

Il sera toujours possible pour les contrevenants de contester leurs contraventions en passant par les démarches habituelles. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess