Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

INFOGRAPHIE - Coronavirus en Nouvelle-Aquitaine : la barre des 100 morts atteinte ce vendredi

Ce vendredi soir, l'ARS fait le point sur l'évolution du Covid-19 dans la région Nouvelle-Aquitaine, avec un bilan détaillé par département des décès, hospitalisations et cas confirmés. Il y a eu 100 morts du Covid-19 depuis le 1er mars à l'hôpital. La Gironde reste le département le plus touché.

La Gironde reste le département de la région le plus touché.
La Gironde reste le département de la région le plus touché. © Maxppp - Rémy PERRIN

La Nouvelle-Aquitaine reste l'une des régions de France les moins atteintes par l'épidémie de Covid-19. Ce vendredi, à 14h, 735 personnes étaient hospitalisées dans la région, dont 225 en service de réanimation ou de soins intensifs. Des chiffres loin de ceux d'Ile-de-France (10.824 personnes hospitalisées), du Grand Est (4.712), ou encore Bourgogne-Rhône-Alpes (2.838). 

La Nouvelle-Aquitaine a d'ailleurs accueilli ce vendredi 24 patients transférés des structures hospitalières du Grand-Est, répartis entre Poitiers (7), La Rochelle (2), Niort (2), Limoges (2), Bordeaux (7), Mont-de-Marsan (2), et Dax (2).

100 personnes décédées

Depuis le 1er mars, 100 personnes sont décédées en Nouvelle-Aquitaine des suites du Covid-19. 521 personnes sont, elles, sorties de l'hôpital.

Les chiffres détaillés par département

Accouchement et IVG

L'ARS rappelle ce vendredi que lors d'un accouchement, le deuxième parent est admis à l'hôpital si la femme est testée négative, mais qu'il ne pourra être ensuite accueilli ensuite à la maternité. Les femmes enceintes sont invitées à prendre contact avec leur établissement pour mieux anticiper leur séjour. "Pour toutes les femmes enceintes souhaitant ou devant interrompre leur grossesse, la continuité de l’accès aux consultations et aux actes d'IVG est assurée dans l’ensemble de la Nouvelle-Aquitaine", écrit encore l'ARS.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu