Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Inondations : "Il y a des personnes qui ne veulent pas déménager même si elles habitent en zone rouge"

-
Par , France Bleu Azur

Ce mardi soir les Biotois ont pris connaissance des aménagements concernant le plan de prévention risque et inondation. Un plan très polémique. Guilaine Debras, maire de Biot était ce mercredi l'invitée de France Bleu Azur.

Les dégâts à Biot après les inondations
Les dégâts à Biot après les inondations © Maxppp - Franz CHAVAROCHE

Biot, France

Guilaine Debras est la maire de Biot, commune touchée par les inondations en 2015 et où trois personnes sont mortes. Ce mardi soir les Biotois ont pris connaissance des aménagements concernant le plan de prévention risque et inondation.

La maire de Biot était notre invitée à 7h50.

"Ce plan n'évite rien"

Les services de l'État revoient leur copie : dans un premier temps, l'Etat voulait faire passer 450 maisons, là il y en 35% de moins dans la dernière version présentée mardi soir. On passe de 450 maisons à 270 en zone rouge. Alors est-ce que ce nouveau plan va éviter de nouvelles victimes ?

"Ce plan n'évite rien, il signale que à cet endroit c'est dangereux, à cet endroit ce n'est pas dangereux. Pourtant il y a des personnes qui vont rester dans ces zones rouges et elles sont victimes de la situation. Souvent elles subissent une triple peine : l’inondation, l’angoisse dès qu'il pleut et en plus, la valeur de leur bien est dépréciée."

L'invitée la maire de Biot

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu