Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Inondé en juin, l'unique commerce de Terrehault vient de rouvrir

vendredi 2 novembre 2018 à 18:31 Par Ruddy Guilmin, France Bleu Maine

Dévasté par les pluies diluviennes de juin, tout juste deux mois après son inauguration, le bar-restaurant de ce petit village de 150 habitants près de Bonnétable a bien failli disparaître pour de bon avec le déluge. Mais c'était sans compter sur la détermination des deux jeunes entrepreneuses.

Mélody et Alison sont les deux co-gérantes du Soleil Levant
Mélody et Alison sont les deux co-gérantes du Soleil Levant © Radio France - Ruddy Guilmin

Terrehault, France

C'est une petite renaissance pour la commune de Terrehault, tout petit bourg de 150 habitants près de Bonnétable. Le seul commerce, le bar-restaurant Le Soleil Levant vient de rouvrir ce vendredi, après cinq mois de fermeture forcée. Les tables sont dressées, les premiers clients à l'apéro... Et le service du midi va pouvoir commencer avec quinze réservations. Et "on en a déjà plusieurs pour ce week-end, ça devrait le faire", se réjouit Alison Durmort, 26 ans, l'une des deux co-gérantes, qui officie en cuisine. Pourtant, il y a de ça quelques mois, les deux jeunes filles ont bien failli lâcher l'affaire.

Le 11 juin, deux mois après l'inauguration,l'établissement était ravagé par les intempéries. Un mètre d'eau dans tout le restaurant : "C'était immonde, la catastrophe, il n'y avait rien à récupérer", se souvient la cheffe. Devant l'ampleur du désastre, les deux jeunes entrepreneuses ont même songé à tout plaquer : "Le temps que les experts passent et qu'on ait des réponses par rapport aux assurances, oui, on s'est demandé s'il fallait vraiment reprendre."

Au final, l'assurance n'a couvert qu'un tiers de la somme dépensée pour la rénovation, qui a obligé Mélody et Alison à réinvestir des milliers d'euros : "On a racheté toute la vaisselle, tout l'équipement de cuisine, etc." Mais avec beaucoup de courage, les deux jeunes femmes se sont relancées, participant même aux travaux "pour aller le plus vite possible." Elles en ont même profité pour réaliser des projets qui devaient venir plus tard : modifier la salle et ouvrir un espace épicerie qui dépanne les habitants en produits essentiels pour la maison.

Lors de la réouverture, une bonne partie du conseil municipal était au rendez-vous pour boire un coup. Le midi, les premiers clients avaient le choix entre choucroute et steak de requin en guise de plat du jour.