Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Inquiétudes autour d'une potentielle pénurie de médecins à Céret

lundi 9 novembre 2015 à 8:00 Par Baptiste Guiet, France Bleu Roussillon

L'association "Citoyens des Quartiers de Céret" lance un cri d'alarme après le départ d'un des médecins généralistes de la ville. Certains habitants ont désormais du mal à trouver un praticien référent. Ils craignent que l'hémorragie continue dans les années à venir.

C'est dur de voir partir un médecin
C'est dur de voir partir un médecin © Maxppp

Céret, France

Henri Sénéchal, l'un des membres de l'association "Citoyens des Quartiers de Céret", a fait ses comptes. "En tout j'ai relevé huit médecins généralistes sur la commune pour 7 600 habitants. Le ratio est bien en deçà de la moyenne départementale qui elle même est en dessous de la moyenne nationale." 

C'est le départ d'un des médecins de la ville il y a quelques semaines qui a commencé à susciter une certaine inquiétude chez une partie des habitants. Beaucoup ont désormais du mal à trouver un médecin référent. En effet les autres cabinets sont souvent saturés.

"Des gens nous disent qu'ils sont sur liste d'attente" explique Chantal Decosse, la secrétaire de l'association. "Pour eux signifie qu'il faut attendre que quelqu'un meure pour prendre sa place et avoir un médecin référent. C'est choquant."

Pour autant la situation n'est pas catastrophique pour l'instant. On peut encore se faire soigner à Céret. "Mais la situation ne doit pas empirer" estime Henri Sénéchal. "Deux autres médecins sont proches de l'âge de la retraite. Il faut réfléchir à une solution dès aujourd'hui pour ne pas se retrouver dos au mur dans quelques années."

Forts de 500 adhérents, l'association "Citoyens des Quartiers de Céret" a donc écrit à la municipalité pour réclamer l'organisation d'une table ronde avec l'ARS, les médecins, les élus et les habitants pour évoquer l'avenir du paysage médical dans la commune. Pas de réponse pour le moment. 

Henri Sénéchal, de "Citoyens des Quartiers de Céret"