Société

INSOLITE - Naissance d'une nouvelle commune dans l'Orne

Par Didier Charpin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) mercredi 22 avril 2015 à 6:00

André Vallini, juin 2014
André Vallini, juin 2014 © Radio France - Virginie Salanson -

Le secrétaire d'Etat à la réforme territoriale, André Vallini, est dans l’Orne ce mercredi. À l'honneur ce mercredi : Boischampré, une commune née de la fusion de quatre villages voisins. Le département de l'Orne est un modèle en matière de création de nouvelles communes, il en a créé trois en cinq ans.

André Vallini est attendu ce mercredi après-midi à Boischampré dans l'Orne , une commune encore introuvable sur les cartes routières ou les GPS non remis à jour. Et pour cause elle n’existe que depuis le 1er janvier dernier !

Boischampré est née de la fusion de quatre villages voisins  : Saint-Christophe-le-Jajolet, Vrigny, Marcei et Saint-Loyer-des-Champs. Il n'y a que des avantage selon son nouveau (et premier) maire, Michel Lerat.

"Nous serons plus fort avec 1.226 habitants au lieu de 4 villages de 250 à 300 habitants"

Michel Lerat, maire de Boischampré

Ce type de fusion est encouragé par une loi promulguée en 2010 , destinée en réduire le nombre de communes françaises. Il y en a 36.000 actuellement. Dont un peu plus de 1.800 en Basse-Normandie.

"Impossible de trouver Boischampré", la commune si récente qu'elle n’apparaît pas sur les cartes (capture d'écran Google Map). - Radio France
"Impossible de trouver Boischampré", la commune si récente qu'elle n’apparaît pas sur les cartes (capture d'écran Google Map). © Radio France

L'Orne bon élève

 Mais loin de la volonté gouvernementale, s'associer avec le (ou les) voisin(s) est une démarche peu suivie sur le terrain. On ne compte qu'une trentaine de nouvelles communes créées en cinq ans en France. Dont trois dans l’Orne : Montsecret-Clairefougère, Tinchebray-Bocage et donc Boischampré, au sud d'Argentan. Ce département compte ainsi 10 % des nouvelles communes créées en France depuis 2010.

Des communes qui ont bénéficié d’un coup de pouce financier de l’Etat. Par exemple 20.000 euros de dotations supplémentaires pour Boischampré.

Les habitants (qui seront bientôt consultés pour se trouver un nom) sont-ils vraiment satisfaits ? Ou déplorent-ils une perte d’identité ? Ceux qui le souhaitent pourront participer à un « question/réponse » avec André Vallini ce mercredi après-midi à la salle polyvalente de Boischampré. Encore plus connue sous le nom de salle polyvalente de Saint-Christophe-le-Jajolet !