Société

Installée au Liban, une Normande aide des Syriens à venir en France

Par Kathleen Comte, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) mardi 8 novembre 2016 à 17:24

(De gauche à droite) Hombeline Dulière accompagnée de deux Syriens, à Beyrouth au Liban.
(De gauche à droite) Hombeline Dulière accompagnée de deux Syriens, à Beyrouth au Liban. - Hombeline Dulière

Installée au Liban depuis cinq ans, la Dieppoise Hombeline Dulière aide des Syriens dans le besoin à trouver une famille d'accueil en Normandie.

Cette histoire est celle d'une jeune Normande de 29 ans, originaire de Dieppe, qui vit depuis cinq ans à Beyrouth au Liban. En plus de son travail pour le Secours catholique, elle a monté un projet "Accueil Solidaire" qui aide des Syriens à trouver une famille d'accueil en Normandie.

Hombeline a 24 ans lorsqu'elle s'envole pour le Moyen-Orient à la fin de son master de droit humanitaire et de droits de l'Homme. Un stage au Secours catholique l'attend sur place. Finalement elle est embauchée, elle décide de s'engager sur son temps libre : "Comme ça fait un moment que je suis au Liban je connais la situation des Syriens sur place et donc j'ai voulu aider les familles et les personnes qui voulaient quitter la Syrie pour recommencer une vie loin de la guerre, grâce à l'aide des Français."

Elle créée donc "Accueil Solidaire" un projet qui met en relation des familles normandes et des Syriens qui fuient la guerre. Au Liban, ils sont plus d'un million de réfugiés dans un pays qui compte à peine six millions d'habitants : "Économiquement et socialement c'est très difficile. Evidemment ça créé des tensions. La situation est donc très difficile aussi bien pour les Libanais que pour les Syriens. Surtout quand on sait qu'au Liban la vie est très chère et que les Syriens ne peuvent pas y travailler. Résultat : toutes leurs économies s'épuisent."

"Ça s'est toujours bien passé"

Sur place, une ONG contacte Hombeline lorsque des Syriens veulent partir. En Normandie, c'est un contact dieppois qui la tient informée lorsque des familles sont prêtes à ouvrir leur porte. En tout, 17 personnes ont pour le moment été accueillies par sept familles normandes : "Ça c'est toujours bien passé, la famille d'accueil devient comme une seconde famille pour ceux accueillis. C'est déjà une source de réconfort."

Ce projet, Hombeline a prévu de le continuer. Le retour en Normandie n'est donc pas pour tout de suite. Et quand on demande à cette fan de voyages ce qu'elle compte faire après, elle répond "On verra bien".

Et pour ceux intéressés par le projet, Hombeline Dulière recherche actuellement une solution d'accueil pour une famille de 10 personnes (huit enfants et deux parents). Son contact est disponible au standard de France Bleu Normandie au 02 35 07 66 66.