Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Intempéries en Charente-Maritime : "En moins de 10 minutes, on a vu une vague d’eau débouler"

-
Par , , France Bleu La Rochelle

Dimanche soir, la Charente-Maritime a été touchée par de fortes chutes de pluie. Les pompiers ont réalisé de nombreuses interventions, notamment pour des inondations. Un habitant de Saint-Sulpice-d'Arnoult a notamment vu son jardin dévasté.

"J’avais de l’eau au-dessus des chevilles" : ce lundi, Guillaume Cogoluegnes n'en revient toujours pas. Cet habitant de Saint-Sulpice-d'Arnoult, en Charente-Maritime, a vu son jardin ravagé par les fortes pluies survenues dimanche soir. "En moins de 10 minutes, on a vu une vague d’eau débouler sur notre maison, explique Guillaume Cogoluegnes. 

J’ai eu jusqu’à 40 cm d’eau dans mon jardin, je n’avais jamais vu ça ! - Guillaume, habitant de Saint-Sulpice-d'Arnoult

Accompagné de ses voisins, Guillaume a dû démonter une partie du muret de son jardin pour permettre à l'eau de s'évacuer. Il avait pourtant passé le confinement à retaper son jardin, et créer notamment un terrain de pétanque : "J'avais envie de pleurer". 

Sa voisine, Fabienne Louis, assiste, désespérée, à toute la semaine. 

Des coulées de boue arrivaient de tous les côtés, on ne savait plus où donner de la tête. - Fabienne, habitante de Saint-Sulpice d'Arnoult

Mais Fabienne décide de prendre son courage à deux mains. Elle chausse ses bottes et creuse des tranchées autour de la maison. "Vraiment, ça faisait peur. On s'est dit qu'on allait perdre tout ce qu'on a construit depuis dix ans."

Un sentiment de frustration et d’impuissance que comprend la maire de la commune, Liliane Signat. Elle a elle-même dû écoper sa véranda.

208 appels en deux heures

En tout, ce dimanche soir, les pompiers de Charente-Maritime ont reçu 208 appels en deux heures, et enregistré plus de 90 demandes d’intervention dans le département, principalement dans le secteur de Saint-Porchaire, Pont-l'Abbé-d'Arnoult et Saint-Savinien. 

Et le maire de Saint-Savinien, Jean-Claude Godineau, a encore du mal à réaliser. "L'eau est arrivée à une vitesse impressionnante. Cent millimètres d'eau sont tombés en très peu de temps." 

Dans cette commune, une dizaine de maisons ont été inondées. Les sous-sols ont particulièrement été touchés. 

Des cartons flottaient, des réfrigérateurs et congélateurs étaient remplis d'eau, des pommes de terre cultivées dans des jardins se sont même retrouvées sur la route.

Le maire de Saint-Savinien, comme la maire de Saint-Sulpice-d'Arnoult, a prévu de faire une demande de reconnaissance d’état de catastrophe naturelle, afin que les sinistrés de leurs communes puissent être indemnisés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess