Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Intempéries : encore 6.000 foyers privés d'électricité dans le Puy-de-Dôme

Par

Le tout dernier décompte d'Enedis fait état de 13.300 foyers privés d'électricité en Auvergne ce mercredi. 6000 sont dans le Puy-de-Dôme. Enedis prévient que le retour à la normale ne pourrait intervenir que vendredi soir. En attendant, la solidarité s'organise dans les villages touchés.

Les travaux vont durer jusqu'à vendredi au moins Les travaux vont durer jusqu'à vendredi au moins
Les travaux vont durer jusqu'à vendredi au moins © Radio France - Mickaël Chailloux

La journée de mardi a permis quand même de régler quelques soucis. Près des deux tiers des foyers privés de courant ont tout de même retrouvé l’électricité, assurent les services d'Enedis ce mardi soir. Au prix cependant d'un vrai effort des équipes face à des conditions quasi-dantesques. "La neige collante est tombée sur les arbres. Les arbres chargés de neige sont tombés sur le réseau mais aussi sur les routes. Nos équipes ont mis trois heures pour relier Clermont-Ferrand à Ambert ce mardi matin" explique le directeur territorial d'Enedis dans le Puy-de-Dôme, Pierre-François Mangeon. 

Publicité
Logo France Bleu

Des renforts en pagaille de toute la France

Et ce n'est que le début. La suite risque en effet d'être très compliquée. "On espérait un retour à la normale pour jeudi soir. Ce ne sera en fait que vendredi soir au plus tard" annonce Pierre-François Mangeon. La faute à un coup de vent prévu ce mercredi matin sur la région, avec des rafales atteignant jusqu'à 90 km/h par endroit

"C'est une guerilla qu'on va continuer de mener ce mercredi" 

Pour mener à bien ces réparations, Enedis peut compter sur des renforts. Les personnels en congés ont été rappelés. En plus de ces 220 agents locaux, 130 agents venus de plusieurs directions régionales d'Enedis de France (Lorraine, Aquitaine, Poitou-Charentes, Midi-Pyrénées et Île-de-France) viendront prêter main-forte aux équipes déjà en place.

En attendant, la solidarité se met en place

La centaine de communes sinistrées se serrent donc les coudes en espérant un retour à la normale. C'est le cas des Ancizes-Comps, dans les Combrailles. "__On va voir les gens, on est présent sur place" explique Hélène Courtadon, adjointe aux Affaires sociales de la ville. Les personnes âgées, plus vulnérables, ont été aidées et visitées toute la journée. "On prend contact avec les enfants lorsque c'est possible, on avertit les voisins... On met tout à disposition" pour aider en ces moments difficiles les personnes âgées mais aussi les mamans avec enfants. C'est tout le village qui doit être solidaire : "On doit être le vecteur de communication". 

La solidarité a aussi été très importante sur Facebook, où la mairie a mis en ligne des informations. 

Le propriétaire de la salle de sport a également mis à disposition ses locaux pour faire charger les téléphones portables en batterie. L'électricité devrait être rétablie ce mercredi dans le village. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu